Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

CNRD 2022, La fin de la guerre ; les opérations, les répressions, les déportations et la fin du IIIème Reich ; 1944-1945

Les mots du sujet, chronologie, par Martine Giboureau
dimanche 9 mai 2021

Les puissances de l’Axe subissent des défaites qui annoncent en effet « la fin de la guerre » mais les revers des Alliés et des Résistants sont encore nombreux.

CNRD 2022

Les mots du sujet

« La fin de la guerre ; les opérations, les répressions, les déportations et la fin du IIIème Reich ; 1944-1945 »

Ce sujet n’en est pas vraiment un du fait de l’immensité des notions et faits concernés. En effet ces deux années 1944 et 1945 sont particulièrement riches en événements et ce sujet concerne l’ensemble des théâtres militaires. C’est donc une connaissance très large thématiquement, géographiquement, chronologiquement qui est demandé aux élèves.

Les élèves préparant un travail collectif doivent absolument se limiter dans leur approche à une réflexion beaucoup plus précisément circonscrite. Comme chaque année une recherche sur les aspects locaux est conseillée.

 Analysons les différents termes de ce sujet

« Guerre » = lutte armée entre états. Mais l’affrontement d’armées n’est pas le seul aspect. Les civils sont concernés, comme victimes « collatérales » (arrestations, exécutions, bombardements …) ou comme acteurs des luttes : rôle des résistances par exemple : Le rôle des maquis après le 6 juin 1944, CNRD 2014
Le rôle des maquis après le 6 juin 1944, CNRD 2014
Maquis des Ardennes, juin 1944.

Les lieux d’affrontements en 1944-1945 sont dispersés en Europe de l’est et de l’ouest, en Méditerranée et Italie, en Asie et Pacifique …

Les puissances de l’Axe subissent des défaites qui annoncent en effet « la fin de la guerre » mais les revers des Alliés et des Résistants sont encore nombreux.

Rappel des principaux éléments de la chronologie des années 1944-1945 :
Chronologie de la Seconde Guerre mondiale —Wikipédia (wikipedia.org)

CNRD 2022 : Chronologie classée par thèmes : Les opérations, Les répressions, Les déportations, La fin du IIIème Reich, La fin de la guerre.

Chronologie thématique

 1944

  • 4 janvier 1944 : Début de la bataille de Monte Cassino en Italie.
  • 11 janvier : Italie : le comte Ciano, ancien ministre des Affaires étrangères italien et gendre du Duce, est fusillé à Vérone pour haute trahison. Quatre autres dignitaires fascistes sont exécutés en même temps que lui.
  • 27 janvier : Front de l’Est : fin du siège de Léningrad.
  • 26 mars : Miliciens et Allemands donnent l’assaut au maquis des Glières en Haute-Savoie.
    La Résistance au plateau des Glières
  • 1er-2 avril : Massacre d’Ascq.
    Le massacre d’Ascq
    Ascq 1944. Un massacre dans le Nord. Une affaire franco-allemande
    « L’Affaire d’Ascq ». Les « rebondissements judiciaires » depuis 2013
  • 10 avril : Front de l’Est : les Soviétiques reprennent Odessa.
  • 13 avril : Front de l’Est : occupation de Budapest par la Wehrmacht.
  • 8 mai : Le territoire de l’URSS (dans ses frontières de 1938) est complètement libéré.
  • 5 juin : Les forces alliées entrent dans Rome.
  • 6 juin : L’opération Overlord est lancée par les Alliés, pour envahir la Normandie. 176 000 hommes débarquent sur les côtes normandes.
  • 9 juin : France : pendaison de 99 habitants de Tulle par les SS de la division Das Reich.
  • 10 juin : France : massacre des habitants d’Oradour-sur-Glane (Haute-Vienne) par les mêmes SS de la division Das Reich
    Oradour-sur-Glane, village martyr
  • 15 juin : Opération de la guerre du Pacifique qui a pour objectif la conquête des îles Mariannes.
  • 20 juin :assassinat de Jean Zay
  • 22 juin-19 août : Offensive générale soviétique opération Bagration visant à nettoyer de toute présence militaire allemande la République socialiste soviétique biélorusse. C’est la plus grande opération militaire de l’année 1944.
  • 7 juillet : assassinat de Georges Mandel
    Georges Mandel, un tout premier résistant méconnu
  • 20 juillet : Opération Walkyrie : attentat contre Hitler à son QG de la « Wolfsschanze » (« Tanière du loup »), en Prusse-Orientale.
    L’Attentat du 20 juillet 1944
  • 1er août : Début de l’insurrection de Varsovie : soulèvement armé contre l’occupant allemand organisé par la résistance polonaise. L’insurrection se termine le 2 octobre par la victoire allemande. Le soulèvement du Ghetto de Varsovie ; le pianiste
  • 15 août : Débarquement de Provence.
  • 25 août : Paris est libéré
    Le général De Gaulle défile triomphalement sur les Champs-Élysées.
  • 25 août : France :massacre de Maillé, Visite à la Maison du souvenir. 124 habitants de la ville de Maillé sont assassinés par un groupe de SS encore non identifié aujourd’hui.
  • Septembre : Début de la guerre de Laponie, conflit entre la Finlande et l’Allemagne pour le contrôle des mines de nickel.
  • 2 septembre : Les troupes alliées entrent en Belgique, c’est le début de la libération de la Belgique et des Pays-Bas.
  • 4 septembre : Les troupes britanniques entrent à Anvers, alors que la résistance belge vient de préserver le port en désamorçant les sabotages prévus par l’armée allemande.
  • 10 septembre : Conférence Churchill-Roosevelt à Québec, consacrée surtout à l’avenir de l’Allemagne. Le plan Morgenthau propose d’en faire un pays essentiellement agricole. Les troupes alliées entrent en Allemagne.
  • 7 octobre : révolte du Sonderkommando à Birkenau
  • 14 octobre : Athènes est libérée par les Alliés.
  • 17 octobre : Début de la campagne des Philippines qui permet la reconquête par les Alliés des Philippines occupées depuis 1942 par le Japon.
  • 23 novembre : Leclerc et sa 2e DB libèrent Strasbourg, respectant ainsi le serment de Koufra
  • 16 décembre-25 janvier 1945 : Début de la contre-offensive allemande dans les Ardennes (bataille des Ardennes).

 1945

  • 15 janvier 1945 : Libération du camp de concentration de Płaszów (Cracovie) par les Soviétiques.
  • 16 janvier : L’offensive allemande des Ardennes est brisée. Fin de la bataille des Ardennes le 25 janvier
  • 17 janvier : Entrée de l’Armée rouge (Joukov) à Varsovie (17 au 22 janvier).
  • 20 janvier : Les SS font sauter les fours crématoires II et III du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau.
  • Le 27 janvier : Les SS font sauter le dernier four crématoire d’Auschwitz-Birkenau. « Libération » du camp de concentration d’Auschwitz par les troupes soviétiques, où il reste 5 000 internés.
  • 31 janvier : Les troupes soviétiques franchissent l’Oder
  • 4-11 février : Conférence de Yalta réunissant en secret les États-Unis, le Royaume-Uni et l’URSS représentés par Roosevelt, Churchill et Staline.
  • 13 au 15 février : Bombardement de Dresde par les avions britanniques et américains, 35 000 morts. ( 250 000 morts = propagande)
  • 14 février : Les Alliés occidentaux atteignent le Rhin.
  • 19 février : Bataille d’Iwo Jima qui oppose sur l’île japonaise d’Iwo Jima les États-Unis et le Japon aboutissant à la conquête de l’île par les États-Unis.
  • 23 février : la Turquie déclare la guerre à l’Allemagne et au Japon.
  • 27 février : 3 000 femmes sont évacuées de Ravensbrück.
  • 9 mars : Pendant 2 jours, plus 100 000 victimes périssent lors des bombardements de Tokyo par 300 bombardiers B-29 américains qui lancent des bombes incendiaires. Coup de force japonais contre les Français en Indochine. L’intégralité des forces françaises (90 000 hommes) est internée. Des officiers français sont parachutés pour tenter d’organiser des maquis.
  • 11 mars : Le Japon proclame l’indépendance du Viêt Nam.
  • 13 mars : Opération Plunder : grande offensive alliée au-delà du Rhin.
  • 28 mars : Les Allemands tirent, à partir de La Haye, leur dernier missile V2 qui tombe sur Orpington, au sud-est de Londres.
  • 29 mars : Entrée des troupes soviétiques en Autriche.
  • Mars : L’Armée rouge chasse les derniers Allemands de Pologne.
  • 1er avril : Début de la bataille d’Okinawa. L’île est conquise complètement le 21 juin (50 000 victimes américaines, morts ou blessés).
  • 2 avril-13 avril : Front de l’Est : Offensive sur Vienne
  • 3 avril : Premières évacuations à Buchenwald.
  • 4 avril : Libération de Bratislava par l’Armée rouge.
  • 13 avril : Entrée des troupes soviétiques dans Vienne (13-16 avril). Les SS quittent Bergen-Belsen.
  • 14 avril : Libération des Pays-Bas Des centaines de Boeing B-29 américains bombardent Tokyo.
  • 16 avril : Début de l’offensive soviétique contre Berlin.
  • 17-20 avril : Bataille de Royan.
  • 19 avril : Entrée des troupes soviétiques dans Berlin.
  • 20 avril : Évacuation partielle du camp de concentration d’Oranienbourg-Sachsenhausen.
  • 21 avril : Évacuation de Ravensbrück.
  • 22 avril : Les troupes d’infanterie alpine finissent par reprendre les forts des Alpes, dans lesquels s’étaient retranchées des troupes allemandes.
  • 24 avril : Les Soviétiques pénètrent dans la ville de Berlin.
  • 25 avril : Jonction des troupes américaines et soviétiques à Torgau sur l’Elbe. Les Français et les Américains atteignent l’Autriche.
  • 28 avril : Benito Mussolini et sa compagne Clara Petacci sont fusillés par des partisans communistes, leurs corps nus sont pendus par les pieds sur la place Loreto, à Milan.
  • 29 avril : Dernier gazage à Mauthausen. Les forces alliées libèrent le camp de concentration de Dachau.
  • 30 avril : Suicides d’Adolf Hitler et d’Eva Braun
  • 2 mai : Prise de Berlin par l’Armée rouge de Koniev et de Joukov.
  • 4 mai : Libération du camp de Neuengamme totalement vide par l’armée britannique. Reddition des armées de l’Allemagne du Nord au maréchal Montgomery.
  • 5 mai : Libération du camp de Mauthausen par les Américains.
  • 6 mai-11 mai : Front de l’Est : Offensive sur Prague
  • 7 mai : Vers 2 heures 41 du matin, dans une école de Reims (France), le général Alfred Jodl et l’état-major des troupes allemandes du front Ouest signent les actes de capitulation du Troisième Reich. Libération des 25 000 survivants du camp de concentration de Theresienstadt par les Soviétiques.
  • 8 mai : L’acte définitif de capitulation est signé à Berlin à 23 heures 01. Compte tenu du décalage horaire de 2 heures, le 8 mai à 23 heures 01 à Berlin correspond au 9 mai à 1 heure 01 à Moscou, ce qui explique que la fin de la Seconde Guerre mondiale est fêtée par l’Union soviétique le 9 mai.
    8 mai 1945, fin de la guerre en Europe
  • 17 mai-14 août : Attaque aérienne directe sur le Japon depuis l’archipel Okinawa.
  • 25 mai : Les bombardements redoublent sur Tokyo.
  • 9 juin : accords entre la Yougoslavie et les Alliés sur Trieste.
  • 26 juin : signature de la Charte des Nations unies à San Francisco.
  • 1er juillet : L’Allemagne est divisée en quatre zones d’occupation.
  • 5 juillet : Les Philippines sont officiellement déclarées libérées
  • 6 juillet : La Norvège déclare la guerre à l’Empire du Japon.
  • 16 juillet : 1re explosion atomique dans le désert du Nouveau Mexique
  • 17 juillet : Ouverture de la Conférence de Potsdam
  • 21 juillet : Le président Truman approuve l’ordre d’utilisation de l’arme atomique contre le Japon
  • 23 juillet : Début du procès du maréchal Pétain
  • 26 juillet : Démission de Winston Churchill de son poste de Premier ministre après la défaite du Parti conservateur.
  • 6 août : Un bombardier américain largue une bombe atomique à l’uranium enrichi sur Hiroshima - Bilan : 75 000 morts et 90 000 blessés sur une population de 250 000 personnes
  • 8 août : L’URSS déclare la guerre à l’Empire du Japon, d’où l’occupation de Sakhaline, des îles Kouriles.
  • 9 août : Une seconde bombe atomique, Fat Man au plutonium, est larguée sur Nagasaki, faisant environ 38 000 morts.
  • 12 août : Occupation de la Corée du Nord et de la Mandchourie par les Soviétiques.
  • 15 août : L’empereur Hirohito annonce la capitulation du Japon à la radio. Il demande dans son allocution l’arrêt des combats. C’est la capitulation officieuse de l’Empire du Japon. Un accord entre l’Union soviétique et la Chine nationaliste répartit leurs pouvoirs en Mandchourie.
  • 28 août : Les Alliés occupent le Japon (jusqu’à fin 1952).
  • 2 septembre : L’empereur du Japon reconnaît officiellement la défaite. Actes de capitulation du Japon mettant fin au dernier conflit en cours de la Seconde Guerre mondiale. Le gouvernement japonais reste en place à condition d’exécuter les instructions des vainqueurs : démilitarisation de la société, dissolution des zaibatsu (trusts enrichis par l’industrie de guerre), abolition de la police contrôlant l’opinion publique, réforme agraire, loi sur les unions ouvrières. Communistes et nationalistes se retrouvent face à face en Chine. Mao Zedong domine le Nord, pénètre en Mandchourie occupée par les Soviétiques. Tchang Kaï-chek regagne Nankin et récupère la plupart des grandes villes. La Malaisie repasse sous contrôle britannique. Proclamation officielle par Hô Chi Minh, à Hanoï, de la République démocratique du Viêt Nam et de l’indépendance. Les Japonais se rendent aux forces de Hô Chi Minh.
  • 5 septembre : Singapour est officiellement libérée par les troupes britanniques et indiennes.
  • 16 septembre : La garnison japonaise à Hong Kong signe officiellement sa reddition.

 La fin de la guerre ?

Peut-on pour autant parler de « la fin de la guerre » ? Il est nécessaire ici de rappeler que la fin de la guerre en Europe n’est pas la fin de la Deuxième Guerre mondiale, contrairement à ce que répètent à l’envi les médias chaque 8 mai !!!

  • Le rétablissement (ou l’établissement) de systèmes politiques démocratiques a été plus ou moins lent : on peut réfléchir au cas de la France La libération du territoire et le retour à la République, mais aussi celui de l’Allemagne ou du Japon. Les vaincus sont occupés durant plusieurs années.
  • L’effondrement du IIIème Reich débouche sur une période d’occupation puis la création de la RFA et la RDA qui ont analysé différemment leur histoire récente : L’enseignement de l’histoire de la Shoah en Allemagne
  • Les dissensions entre Alliés débouchent rapidement sur la « Guerre froide ».
  • L’épuration a été compliquée et le plus souvent incomplète chez les vaincus comme dans les pays ayant connu des gouvernements collaborateurs. Des procès ont eu lieu tout au long de la deuxième moitié du XXème siècle permettant de mieux cerner les faits historiques :
    Les procès contre les criminels de guerre nazis

Procès militaire de Dachau : le cas Claus Schilling
Procès de Nuremberg

La chronologie ci-dessus permet de présenter « les opérations » militaires sur les différents fronts. Chaque épisode peut être décrit, raconté, mis en contexte.

Les maquis qui ont résisté aux Allemands font aussi partie de ces opérations ‘’militaires’’ comme indiqué dans la chronologie (Les Glières) ou ci-dessous :
Le Vercors, une forteresse naturelle pour la Résistance

Le rôle des maquis après le 6 juin 1944, CNRD 2014
Les formes de répressions sont multiples, en prolongements des pratiques de l’Allemagne nazie depuis 1933, assurées en France par la Gestapo, la milice et des forces policières collaboratrices.
Lily Gerlache de Gomery, résistante, rescapée du camp de Ravensbrück

  • Des responsables assassinés tel Jean Zay, de villages-martyrs dont Oradour sont cités dans la chronologie ainsi que les liens indiqués pour consulter les articles de notre Cercle d’étude. On peut compléter en lisant les articles suivants : Otages, fusillés, massacrés sous le nazisme

Tragédie des puits de Guerry, Cher

Jean Zay
Jean Zay entre au Panthéon
Jean Zay, « Souvenirs et solitude »

Les Marches de la mort. Les Évasions janvier-avril 1945

L’évacuation de Blechhammer
Alors que l’Allemagne nazie devait lutter sur ses frontières orientales et occidentales, son obsession antisémite et anti-résistants la poussait à poursuivre les arrestations :
Le père Jacques

Recherches sur les personnes raflées à Bourganeuf, convoi 82
Pour les Tsiganes, la répression a perduré après la fin officielle de la guerre :
L’internement des Tsiganes en France 1940-1946, la mémoire et l’oubli

La persécution des Tsiganes par le régime nazi et le régime de Vichy

Les déportations continuent bien que l’Allemagne aurait dû mobiliser toutes ses forces, tous ses équipements pour les affrontements militaires face aux Soviétiques à l’est, aux Alliés occidentaux à l’ouest :

Le convoi 76
Le convoi 76 du 30 juin 1944. Paroles de témoins et documents d’archives
Liste du Convoi 76 et liens vers des notices biographiques
Convoi 77, témoignage d’Hélène Ramet

Le train de la mort du 2 juillet 1944 de Compiègne-Royallieu à Dachau
Les responsabilités du commandement militaire allemand dans les déportations depuis le Nord de la France

Tous ces articles peuvent aider les élèves à trouver des exemples pertinents leur permettant de développer des argumentations efficaces et nuancées tant pour les devoirs individuels que pour les travaux collectifs.

Martine Giboureau, Mai 2021

 Autres pistes

CNRD 2022 : La fin de la guerre. Les opérations, les répressions, les déportations et la fin du IIIe Reich

  Génia Oboeuf

Témoignage complet de Génia Oboeuf filmé en deux parties, en 2019, et mis en ligne, par la Fédération des Œuvres laïques de la Nièvre.
Les 30 dernières minutes de la vidéo 2 qui racontent toute la fin de la guerre et de la déportation
https://www.webtvdoc.fr/video/48/g%C3%A9nia-auboeuf-partie-1/#
https://www.webtvdoc.fr/video/49/g%C3%A9nia-auboeuf-partie-2/#