Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Les procès contre les criminels de guerre nazis

Procès de Nuremberg, sources
dimanche 30 avril 2017

Les crimes contre l’humanité sont l’extermination, l’assassinat, la réduction en esclavage, la déportation, et tout acte inhumain, ou les persécutions pour des motifs politiques, raciaux ou religieux.

 Les procès

  • 1945-1946 : Procès de Nuremberg contre les criminels de guerres nazis.

    Le procès de Nuremberg contre les 24 des principaux responsables du Troisième Reich, accusés de complot, crimes contre la paix, crimes de guerre et crimes contre l’humanité, se tient du 20 novembre 1945 au 1er octobre 1946
Procès des grands criminels de guerre devant le tribunal militaire international
Nuremberg, 14 novembre 1945 - 1er octobre 1946. Tome I




Deux jeunes soldats, Budd et Stuart Schulberg, chapeauté par John Ford, chef de l’Office of Strategic Services, OSS) sont chargés de rassembler des preuves visuelles attestant des crimes nazis. Ils arrivent à sauver de la destruction des centaines d’heures d’images, en grande partie réalisées par les nazis. Les images doivent étayer l’accusation du procureur en chef Robert Jackson.
Nuremberg : its Lesson for Today, film de Stuart Schulberg.

Des images pour l’Histoire
http://clioweb.canalblog.com/archives/2021/01/14/38758497.html
https://www.arte.tv/fr/videos/093014-000-A/nuremberg-des-images-pour-l-histoire/

Procès des grands criminels de guerre devant le tribunal militaire international : la Bibliothèque nationale de France a numérisé et mis en ligne dans sa bibliothèque numérique Gallica, la version française des actes du Procès de Nuremberg, 14 novembre 1945 - 1er octobre 1946.
Accès simplifié avec phdn :
Sur le site de la BNF :1946

Le procès de Nuremberg en 42 volumes en anglais  :
http://www.loc.gov/rr/frd/Military_Law/NT_major-war-criminals.html
Faire une recherche :
http://nuremberg.law.harvard.edu/
http://avalon.law.yale.edu/subject_menus/imt.asp

Les minutes du procès Nuremberg, éditées en 22 volumes à Nuremberg en 1947 sous le titre « Procès des grands criminels de guerre devant le tribunal international », sont présentées en version numérique et téléchargeables au format PDF
https://www.unicaen.fr/recherche/mrsh/crdfed/nuremberg/sommaire
Michel DOBKINE, Crimes contre l’humanité : extraits des actes du procès de Nuremberg, 18 octobre 1945-1er octobre 1946, Paris, Romillat, coll. « Retour au texte », 1992.
En 1946, Marie Claude Vaillant-Couturier est citée comme témoin au Tribunal de Nuremberg Marie-Claude Vaillant-Couturier, déportée à Auschwitz et à Ravensbrück>
Douze procès secondaires se sont déroulés dans la zone américaine à Nuremberg, dont le procès contre les médecins (décembre 1946 - août 1947) [1], contre les juges, contre IG Farben, contre les Einsatzgruppen, Krupp, Milch, Flick, Pohl ou WVHA (Office central SS pour l’économie et l’administration), le RuSHA (Bureau pour la race et le peuplement ), les otages, le Haut commandement militaire, les Ministères.


Le centre de documentation-Tribunal de Nuremberg
photo Henning Fauser



  • 1963 : Procès de Francfort, 2 ème procès d’Auschwitz, 1963-1965
    Am 20. Dezember 1963 begann in Frankfurt am Main der Auschwitz-Prozess
    La plupart des témoignages et des interventions, ont été mis en ligne et retranscrits :
    http://www.auschwitz-prozess.de/
    Les témoins au procès d’Auschwitz dont Paul Schaffer de l’UDA :
    http://www.auschwitz-prozess.de

http://saalbau.com/auschwitz-prozess/index.php

  • 1964 : Procès de Treblinka qui a eu lieu à Düsseldorf du 12 octobre 1964 au 3 septembre 1965. Kurt Franz est jugé avec d’autres nazis.
  • 1966 : Procès de Ravensbrück
  • De nombreux procès.
    https://de.wikipedia.org/wiki/Ravensbr%C3%BCck-Prozesse
    En 1971, Klaus Barbie, chef de la Gestapo de Lyon, est démasqué en Amérique du Sud
    En 1980 ont été jugés en Allemagne Kurt Lischka, Herbert Hagen et Ernst Heinrichsohn, jugés et condamnés à Cologne
    En 1972, poursuite de Paul Touvier, responsable de la Milice à Lyon.
    1972 : Procès des architectes d’Auschwitz à Vienne : Walter Dejaco et de Fritz Ertl sont acquittés.
    En 1978, mise en cause de René Bousquet, chef de la police de Vichy, et de Jean Leguay, son délégué en zone occupée.
    1980 : Kurt Lischka, Herbert Hagen et Ernst Heinrichsohn, jugés et condamnés à Cologne
    En 1981, Affaire Maurice Papon, secrétaire général de la préfecture à Bordeaux.
    En 1983, Klaus Barbie, est ramené de force à Lyon.

Depuis 1945, seulement 6656 condamnations ont été prononcées, de nombreux criminels n’ont pas été poursuivis.

  • De nos jours
    Les parquets et tribunaux allemands ont élargi aux gardiens de camps le chef d’accusation de complicité de meurtre pour les crimes du IIIe Reich.
    - John Demjanjuk, ancien gardien du camp d’extermination de Sobibor, condamné en 2011 à 5 ans de prison
    - Le procès d’Oskar Gröning, ancien comptable d’Auschwitz à Lüneburg, 2015
    Le dernier procès d’un nazi. L’ancien SS de 93 ans est accusé de complicité dans l’extermination de 300 000 juifs hongrois. Il était chargé de vider les valises des déportés, de récupérer leurs effets personnels.
    « Quand on est arrivés à Birkenau, on a dû laisser toutes nos affaires dans le wagon. Ensuite, tout était emmené dans un endroit précis où se trouvaient 30 baraques où lui et ses collègues opéraient le tri. Ils triaient les vêtements, les costumes, la layette, les chaussures de tous les déportés d’Europe qui arrivaient là. L’argent était récupéré les bijoux triés l’or fondu transformé en lingots et transporté tous les mois à Berlin. »
    https://www.francetvinfo.fr/monde/europe/proces-du-comptable-d-auschwitz-une-survivante-du-camp-temoigne_1691807.html
    - 2016 Reinhold Hanning, 94 ans, dans la garde d’Auschwitz
    - 2016 Hubert Zafke, gardien à Auschwitz
    - 2019-2020 Procès à Hambourg contre Bruno Dey, 93 ans, gardien au camp du Stutthof, 17 ans à l’époque, affecté, à l’été 1944, à la première compagnie des SS-Totenkopfverbände à la prison du Stutthof.
L’holocauste devant les tribunaux allemands
Amnistie, refoulement, condamnation

Kretzer Anette : NS-Täterschaft und Geschlecht. Der erste britische Ravensbrück-Prozess 1946/47 in Hamburg. Berlin 2009
HEISE Ljiljana : KZ-Aufseherinnen vor Gericht : Greta Bösel – „another of those brutal types of women ?“. Lang, Frankfurt am Main / Berlin / Bern / Wien 2009.
JASCH Hans-Christian, KAISER Wolf, Der Holocaust vor deutschen Gerichten : Amnestieren, Verdrängen, Bestrafen, Allemagne, Reclam, 2017, 263 p.
Hans-Christian Jasch, directeur de la Maison de la conférence de Wannsee.
Wolf Kaiser, responsable du service formation de la Maison de la conférence de Wannsee.
LANGBEIN Hermann, Der Auschwitz-Prozess.Eine Dokumentation, 2 vols, Europa Verlag, Vienna, Frankfurt, Zurich, 1965
STEINKE Ronen, Fritz Bauer : oder Auschwitz vor Gericht, Mit einem Vorwort von Andreas Voßkuhle, Präsident des Bundesverfassungsgerichts, München, Piper Verlag, 2013, 352 p.
HALIOUA Bruno, Le Procès des médecins de Nuremberg : l’irruption de l’éthique médicale moderne, Paris, Vuibert, 2007
Angelika Ebbinghaus/Klaus Dörner (Hg.), Vernichten und Heilen. Der Nürnberger Ärzteprozeß und seine Folgen, 2001.
Fritz Bauer—Tod auf Raten, film de Ilona Ziok, 2010, 97 Min.
http://www.fritz-bauer-film.de/

Le crime contre l’humanité, Pierre Truche
Ralf Ogorreck et Volker Rieß : Fall 9 :« Der Einsatzgruppenprozess (gegen Ohlendorf und andere) ». In : Gerd R. Ueberschär (Hrsg.) : Der Nationalsozialismus vor Gericht. Die alliierten Prozesse gegen Kriegsverbrecher und Soldaten 1943–1952, Fischer, Frankfurt am Main, 1999

À Ludwigsburg se trouve le Service central d’enquêtes sur les crimes nationaux-socialistes : http://www.zentrale-stelle.de/pb/,Lde/Startseite

Archives de l’ONU sur les crimes de guerre : United Nations War Crimes Commission : records

Dans le labyrinthe du silence, Im Labyrinth des Schweigen

 Autres génocides

  • Ouïghours en Chine « Toutes les femmes âgées de 18 à 50 ans de mon quartier ont été convoquées pour un « examen gratuit » obligatoire » dit Qelbinur Sidik Beg, victime de stérilisation forcée.
    de plus enfermement extrajudiciaire d’au moins 1,5 million de Ouïghours dans des camps de rééducation depuis avril 2017 « Sterilization, IUDs and mandatory birth control, the CCP’s campaign to suppress Uyghur birthrates in Xinjiang »
    Travail forcé des Ouïghours (masques).
    NM

[1Après la défaite de l’Allemagne en 1945, les Américains, pour diverses raisons, ont décidé d’instruire avec le tribunal militaire de Nuremberg une douzaine de procès. Le premier est passé à la postérité et s’est tenu contre Karl Brandt, le médecin personnel d’Hitler qui avait joué un rôle primordial dans les affaires médicales de l’Allemagne nazie.
Le tribunal s’est réuni de décembre 1946 à août 1947 et vingt-trois inculpés dont vingt médecins étaient dans le box des accusés. Donc seuls vingt médecins sur neuf mille, dont 69 % étaient nazis, ont été jugés par les alliés, et essentiellement pour les expérimentations médicales dans les camps de concentration ; un seul, Karl Brandt a été jugé pour les opérations d’euthanasie. En fait tous les médecins, qui ont pratiqué les opérations d’euthanasie, n’ont pas été traduits en justice. Il n’était pas question de faire un procès pour eugénisme, puisque des lois eugénistes existaient aux Etats-Unis jusqu’aux années 1970. Les Américains n’allaient donc pas condamner les médecins allemands pour l’application d’une loi qui existait dans leur propre pays. PC 13, Benoît Massin, L’eugénisme, l’euthanasie, la Shoah, les expériences médicales dans les camps nazis, 2000