Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

La Libération de Paris

Les acteurs, les combats, les débats
mercredi 9 octobre 2013

Août 1944. Comment Paris s’est-il libéré ? Cet épisode de la Seconde Guerre mondiale a été si rapide qu’il suscite toujours des questions.

 La libération de Paris

La libération de Paris, Les acteurs, les combats, les débats, Christian Chevandier

Août 1944. Comment Paris s’est-il libéré ?
Quinze jours plus tôt, rien ne semblait sûr : les cheminots se lançaient dans une grève que l’occupant réprimait en multipliant les arrestations, les troupes du général Leclerc participaient à la bataille de Normandie, un vent de panique soufflait parmi les soldats allemands encore dans la capitale, mais l’avenir immédiat était incertain. Or, lorsque se terminent les journées d’août 1944, l’occupant a été chassé et la situation s’est stabilisée.

Paris, 26 août 1944
Farm Security Administration/Office of War Information Color Photographs /

Cet épisode de la Seconde Guerre mondiale a été si rapide qu’il suscite toujours des questions. Qui a pris la décision de lancer la population parisienne dans la bataille ? Qui a négocié avec le commandement allemand ? Quand a-t-il été sûr que les insurgés, peu armés et mal équipés, ne seraient pas seuls à affronter les troupes du Reich ? Quelle a été la part prise dans cette délivrance par les Alliés, les Américains notamment ? Quels furent les rapports de forces entre les différents courants politiques de la Résistance, singulièrement les gaullistes et les communistes ? Quelles interprétations ont été tirées de ces faits ? Quelles sont les traces, des décennies plus tard, de cet événement dans l’histoire et la mémoire du pays ?

Après avoir décrit quelques acteurs collectifs à la veille de l’évènement, l’auteur nous offre un récit passionnant et très documenté du déroulement des combats, il est ensuite éclairé par la connaissance de l’itinéraire antérieur d’acteurs individuels, car, lorsque Paris se couvre de barricades les 20 et 21 août, l’entrée dans la capitale des soldats de la France libre n’était en rien inéluctable. D’ailleurs, les différentes interprétations de l’évènement (De Gaulle / Camus, communistes / gaullistes) ont suscité de nombreux débats qui souvent recoupent des enjeux politiques, notamment pour tout ce qui concerne la question du pouvoir lors de la période de transition et aux lendemains de la Libération.

Ce petit livre, facile à lire et passionnant, résume brillamment les dernières avancées de la recherche sur un épisode de notre histoire dont le discours du général de Gaulle à l’hôtel de ville de Paris a à jamais affirmé la solennité.

Indispensable pour la préparation au Concours National de la Résistance et de la Déportation 2014.

CHEVANDIER Christian, La libération de Paris. Les acteurs, les combats, les débats, Collection Récits d’historiens dirigée par Martine Allaire, Éditions Hatier, Paris 2013, 128p.

Claude Dumond, oct 2013.

Soldats noirs ?
« Blanchiment » de troupes, opéré par les armées américaines, britanniques et françaises, exigé en 1944 par l’armée américaine, qui forme et équipe la 2e DB.

  24 août 1944

  • « Le capitaine Dronne des Forces Françaises Libres, fut le premier officier français à entrer dans Paris encore occupé par les Allemands, a la tête de la 9è compagnie du régiment de marche Tchad, composé de volontaires étrangers, sur tout espagnols qui s’étaient engagés en Afrique du Nord, et qui furent d’extraordinaires combattants. C’est le récit de leur ruée vers Paris que fait ici l’ancien chef de cette unité, devenu depuis député de la Sarthe ».
    Carnets du Capitaine Drone :
    https://www.24-aout-1944.org/La-journee-du-24-Aout-1944
  • Josep, un film d’Aurel 2020, 74 min. Cinéma 7 Parnassiens, 98 Bd du Montparnasse
    75014 Paris Métro Vavin (ligne 4) Mardi 29 septembre à 19h30, Soirée ciné / Débat, en présence du réalisateur et de Jean Estivill (POUM). À travers son film dessiné, Aurel nous conduit à la découverte de Josep Bartoli (1910-1995).
    Josep

    https://www.24-aout-1944.org/JOSEP-un-film-d-Aurel-2020-74

  • Association du 24 Août 1944
    « Faire connaître et cultiver la mémoire historique de la Libération de Paris en 1944, commencée le 19 juillet 1936 en Espagne, continuée sur différents fronts en Europe et en Afrique ou dans les maquis en France et qui se prolongea dans le combat contre le franquisme. »

- Expositions sur la Libération de Paris, au Mémorial Ml Leclerc-Moulin et au musée Carnavalet pour le 70 ème anniversaire.
http://www.carnavalet.paris.fr/fr/expositions/paris-libere-paris-photographie-paris-expose
LEVISSE-TOUZE Christine, Libérer Paris, Août 1944, Ouest-France, 144 p.
MURACCIOLE Jean-François, La Libération de Paris, 19-26 août 1944, Tallandier, 208 p.

  • Madeleine Riffaud : « Résister c’est aimer les gens, ne pas haïr. »

Vingt ans en août 1944, dans la lutte armée, Madeleine Riffaud, alias « Rainer », un documentaire de Jorge Amat, Doriane Films, 2004, 80 min.
Madeleine Riffaud, la liberté pour horizon
Madeleine Riffaud, 91 ans, en perpétuelle résistance :
Le 23 août elle fut désignée par Rol-Tanguy comme leader d’un groupe de trois chargé d’attaquer un train allemand à la grenade sur le pont de Belleville-Villette (les Allemands durent se réfugier dans un tunnel sous les Buttes-Chaumont et se sont ensuite rendu).

Femmes en résistance, exposition