Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Gabriel Péri

Fusillés du 15 décembre 1941
vendredi 24 décembre 2021

En octobre 1941 eurent lieu les premières exécutions massives d’otages par les Allemands.
Vichy, loin d’avoir été un bouclier, est apparu complice de l’occupant.

Fusillés du 15 décembre 1941
Le 15 décembre 1941, le bilan fut particulièrement tragique puisque 95 otages tombèrent sous les balles, 69 au Mont-Valérien, 13 à Caen, 9 à Châteaubriant et 4 à Fontevrault.

Gabriel Péri, journaliste, député communiste, antifasciste, otage.

- Gabriel Péri, né à Toulon en 1902, aux origines corses, fait sa scolarité à Marseille, adhère très jeune, aux jeunesses socialistes, puis devient secrétaire régional des Jeunesses communistes.

Journaliste spécialiste de politique internationale
En 1924, il est chargé de la rubrique internationale du journal L’Humanité jusqu’au 25 août 1939.
A la section de la Main-d’œuvre étrangère (MOE), qui deviendra MOI, (Main-d’œuvre immigrée), est directeur du journal la Nostra Bandiera, pour une stratégie de front antifasciste.

Député communiste de Seine-et-Oise (1932-1940).
Péri défend Célestin Freinet, pédagogue et militant communiste, s’oppose à la politique de non-intervention en Espagne en 1936, défend la Tchécoslovaquie en 1938, condamne les accords de Munich de septembre 1938.
Dangereux « d’acheter la paix occidentale au prix d’une liberté d’action laissée pour des aventures à l’est de l’Europe. »

Résistant
Suite au Pacte germano-soviétique du 23 août 1939, le PCF est déclaré hors la loi. Péri passe dans la clandestinité, rédacteur à L’Humanité clandestine. Fidèle à la ligne antifasciste, il a du mal avec le PC. Il s’oppose aux négociations avec les Allemands pour la parution légale de L’Humanité [1].

Le 18 mai 1941, il est arrêté par la police française, 5, place de la Porte-de-Champerret à Paris, sur dénonciation, suite à des fautes dans les mesures de sécurité ? Péri est livré aux Allemands le 14 décembre, enfermé à la prison du Cherche-Midi et fusillé le 15 décembre 1941 au Mont-Valérien, comme otage. 
Péri fait partie des 92 otages fusillés le 15 décembre 1941 au Mont-Valérien.

Gabriel Péri, député communiste, et Lucien Sampaix, secrétaire général de l’Humanité, figuraient parmi les victimes. 52 étaient d’origine juive.

Dimanche 20 heures
"Que mes amis sachent que je suis resté fidèle à l’idéal de ma vie ;
que mes compatriotes sachent que je vais mourir pour que vive la France.
Je fais une dernière fois mon examen de conscience : il est très positif. [...]
J’irais dans la même voie si j’avais à recommencer ma vie.
J’ai souvent pensé, cette nuit, à ce que mon cher Paul Vaillant-Couturier
disait avec tant de raison, que le communisme était la jeunesse du monde
et qu’il préparait des lendemains qui chantent.
 
Je vais préparer tout-à-l’heure des lendemains qui chantent."

Lettres de fusillés, Éd. Sociales, 1958

À Gabriel Péri
Et si c’était à refaire
Je referais ce chemin
Sous vos coups chargés de fers
Que chantent les lendemains
Louis Aragon​ ­ ​Ballade de celui qui chanta dans les supplices​ (1943)

Les noms des fusillés comme otages :
https://fusilles-40-44.maitron.fr/spip.php?mot9444

Le 15 décembre 1941, 100 résistants étaient fusillés par l’occupant allemand, en représailles à des attentats.
Au Mont-Valérien, mais aussi à Caen, à la caserne Claude-Decaen.
http://clioweb.canalblog.com/archives/2021/12/16/39265268.html
Claude Pennetier, Jean-Pierre Besse, Thomas Pouty, Delphine Leneveu, Les Fusillés (1940-1944), un ouvrage des éditions de l’Atelier, collection Maitron.
http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/04/30/31977115.html
http://clioweb.canalblog.com/archives/2016/10/11/34423908.html

Alban Laval de Bègles en Gironde, à Souges
et après Otages, fusillés, massacrés sous le nazisme

Quatre-vingtième anniversaire des premières grandes exécutions d’otages :
https://fusilles-40-44.maitron.fr/spip.php?article186137

Colloque organisé par la Fondation Gabriel-Péri, lundi 11 Octobre 2021, Palais du Luxembourg (Paris)
Pierre Laurent et Serge Wolikow, des vidéos, intervenants et publications :
https://gabrielperi.fr/initiatives/colloques/la-politique-des-otages-sous-loccupation/

NM

[1En juin 1940, dans Paris occupé, lesdirigeants communistesproposent aux autorités allemandes d’autoriser la reparution de « L’Humanité ».