Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Stalag III D, Camp de prisonniers de guerre, Berlin Lichterfelde

Exposition à partir du 27 octobre 2022
dimanche 26 juillet 2020

Une initiative citoyenne veut préserver le souvenir de ce camp de prisonniers de guerre contre un grand projet de construction à Berlin Lichterfelde.

Stalag III D

En 1938, la direction des bâtiments de la Reichsbahn avait installé un camp pour 1400 travailleurs allemands des Sudètes à l’angle de la Osdorfer Straße et du Landweg.

Baraque, Stalag III D, photo U Schmoll, 2020

Für französische Nutzer informativ und bewegend
* die Grußbotschaft von Thomas Guibert, Erster Botschaftsrat der Französischen Botschaft,
* der Erinnerungsbericht von Agnès Tanière, Tochter des ehem. französischen Kriegsgefangenen Joseph Baby. Baby schrieb aus der Kriegsgefangenschaft über 300 Briefe an seine Mutter. Daraus zitiert Angnès ausführlich. Sie spricht auf Französisch ; es wird simultan gedolmetscht. (sources U.S.)

https://www.ns-zwangsarbeit.de/fileadmin/dateien/Presse/2022/Lichterfelde_francais.pdf

Le camp de Lichterfelde et les prisonniers de guerre français

En 1939, la Wehrmacht loue une partie du site et y accueille 2600 prisonniers de guerre, d’abord des Polonais, puis des Français en 1940. À partir du 14 août 1940, le camp est devenu camp principal de prisonniers de guerre avec dix grandes baraques et a reçu le nom de Stalag III D [1]. De là, les prisonniers de guerre étaient répartis dans des détachements de travail pour la construction d’abris antiaériens et pour l’industrie de l’armement, et dans des petites entreprises des environs.

Carte de Travail
Dos de la fiche

Le travail des prisonniers simples soldats n’est pas interdit par les conventions internationales s’ils n’ont aucun rapport direct avec des activités touchant à la guerre.

En janvier 1941, 18.160 des 18.172 détenus venaient de France. Plus tard, des Britanniques, des Serbes, des Soviétiques et des Italiens furent également internés. En octobre 1944, il y avait près de 29 000 prisonniers.

Plus de 18 000 prisonniers de guerre étaient Français.
On raconte que le fiancé d’Andrée Bigard, secrétaire d’Edith Piaf, a été interné au Stalag III D. La secrétaire aurait incité Piaf à donner un concert pour les prisonniers de guerre pour être photographiée avec son fiancé et d’autres personnes. Ces photos auraient servi à faire des faux papiers.

Intérieur
  • Pour un lieu de mémoire  :

Dans le cadre de la journée portes ouvertes des monuments, une visite guidée d’une partie du terrain (et avec vue sur les bâtiments) du camp de prisonniers de guerre Stalag III D qui existe depuis 1939 a été organisée en 2019.
Une initiative citoyenne veut préserver le souvenir de ce camp contre un grand projet de construction.

Il est demandé à la mairie de l’arrondissement de Steglitz-Zehlendorf d’inclure dans le plan d’aménagement de la zone de développement de Lichterfelde-Süd, un lieu de mémoire et d’apprentissage historique dans des bâtiments authentiques à conserver du camp de base de prisonniers de guerre Stalag III D« . »’il y a des restes authentiques du camp de prisonniers de guerre Stalag III D " à Lichterfelde Süd
http://stalagiiid.ikz-lichterfelde.de/

Plusieurs sous-camps ont été annexés au Stalag III D. C’est un cas inhabituel d’un camp principal de prisonniers de guerre dans une grande ville allemande.
„Es soll ein öffentlicher Gedenk- und Lernort erhalten bleiben.“(Un lieu public de mémoire et d’apprentissage doit être conservé.)

Initiative KZ-Außenlager Lichterfelde e.V.
Email : vorsitzender@ikz-lichterfelde.de

  • Exposition spéciale, Aux mains de l’ennemi. Prisonniers de guerre français au camp de Lichterfelde
    A partir du 27 octobre 2022
    In den Händen des Feindes Französische Kriegsgefangene im Lager Lichterfelde

 Vidéos

Vergessen und vorbei ? Das Lager Lichterfelde und die französischen Kriegsgefangenen
https://www.youtube.com/watch?v=kF-wLgwH8SM&list=PLkZhDY9R1MQdDHc-IlQLUCGBxfqgcrwig&index=1

Le représentant français à l’inauguration de l’exposition Vergessen und vorbei ? (Oublier, c’est passé ?)", le conseiller d’ambassade Thomas Guilbert, a déclaré à la fin de son discours très éclairé qu’il espérait que le moment viendrait où cette exposition pourrait être présentée en France ! (à partir de la 19e minute).
https://www.youtube.com/watch?v=VhhMOt7VI8g&list=PLkZhDY9R1MQdDHc-IlQLUCGBxfqgcrwig&index=3

Ab 27. Oktober 2022 im Dokumentationszentrum NS-Zwangsarbeit
https://www.ns-zwangsarbeit.de/ausstellungen/kommende-ausstellung/

L’une des baraques a été classée monument historique, tandis que le reste du terrain sera aménagé en logements. Les Français formaient le groupe le plus important.

François Cavanna-STO à Berlin

https://www.ns-zwangsarbeit.de/alltag-zwangsarbeit/biografien/francois-cavanna/
Francois Cavanna, Les Russkoffs, Éditions Belfond, 1979

https://www.ns-zwangsarbeit.de/ausstellungen/kommende-ausstellung/

- *Propositions d’ateliers pour les élèves :
https://www.ns-zwangsarbeit.de/de/bildung/workshops/#c3596

 Avis de recherche

Est-ce que quelqu’un en France s’intéresse à ce lieu où ont été internés tant de prisonniers de guerre français ?

Kriegsgefangenenlager Lichterfelde Süd
https://de.wikipedia.org/wiki/Stammlager_III_D

Il y a une bibliothèque spécialisée à Schöneweide sur le travail forcé. On peut leur poser des questions spécifiques.
https://www.ns-zwangsarbeit.de/bibliothek/

https://de.wikipedia.org/wiki/Parks_Range

Ulrich Schmoll, correspondant du Cercle d’étude à Berlin.


Mémoires de Berlin par Etienne François
Jacques PERRET, Le Caporal épinglé, Gallimard, 1947

Liste des prisonniers de guerre français :
https://gallica.bnf.fr/ark :/12148/bpt6k57440691.texteImage

Liste officielle... des prisonniers de guerre français. 1941/01/31
https://docplayer.fr/78671420-Liste-officielle-des-prisonniers-de-guerre-francais-1941-01-31.html

DURAND Yves, La captivité. Histoire des prisonniers de guerre français 1939-1945, Paris, Fédération nationale des Combattants Prisonniers de Guerre, 1980
IRMER Thomas, Zur Geschichte des Kriegsgefangenenlager Lichterfelde-Süd des Berliner Stalag III D in der NS-Zeit, Gutachten für das Landesdenkmalamt Berlin, Berlin 2018.

 2022, découverte de ce camp en France

https://www.lemonde.fr/international/article/2022/12/01/a-berlin-l-histoire-redecouverte-d-un-camp-de-prisonniers-de-guerre

[1Les sous-officiers et les soldats sont internés dans des Stalags : Stammlager