Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 378
Mineurs de charbon à Auschwitz-Jawischowitz de Christian LANGEOIS - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d'Auschwitz]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d’Auschwitz

Mineurs de charbon à Auschwitz-Jawischowitz de Christian LANGEOIS

Henri Krasucki, Samuel Radzinski et Roger Trugnan
samedi 14 juin 2014

Le 23 mars 1943, arrestation d’une quarantaine de jeunes communistes FTP-MOI de Paris, grâce aux filatures des brigades spéciales [1]

LANGEOIS Christian, Mineurs de charbon à Auschwitz, Jawischowitz 15 août 1942-18 janvier 1945, éditions Le Cherche-Midi, 2014.

Les mines de charbon de Jawischowitz (Auschwitz III–Monowitz). doivent contribuer à l’effort de guerre. Le contrat signé avec la SS stipule que 6 000 déportés vont être affectés à la mine.
Des juifs, des Polonais, des Russes et des Allemands, surtout des Belges et des Français, vont travailler dans cette mine du 15 août 1942 au 19 janvier 1945.

C’est dans ce camp, qu’Henri Krasucki, Samuel Radzinski et Roger Trugnan, jeunes FTP- MOI parisiens sont déportés de juin 1943 à janvier 1945. La question primordiale qui se pose pour ces jeunes "devenus mineurs, est de préserver la dignité, le respect de soi-même, pouvoir se regarder dans les yeux des autres, vouloir vivre, bien sûr, mais pas à n’importe quel prix."
"Le groupe de trois que nous avions formé avec Roger et Sam [2] fut le premier groupe de résistants communistes qui arrivaient de France en tant que tel, décidé à prendre part à une organisation, au besoin, à la créer.
http://www.humanite.fr/node/281651
Pour Henri Krasuki, « La question principale était de préserver la dignité, ne pas sombrer dans la sauvagerie et la dégradation morale.  (Tout comme pour Jean Louis Steinberg)
Les plus fragiles, meurent d’épuisement, victimes des coups des kapos, de la dénutrition, du froid, de la maladie, d’accidents ou sont sélectionnés pour Auschwitz-Birkenau pour y être gazés.
L’évacuation du camp a lieu du 18 au 19 janvier 1945, et se fait vers Buchenwald.

Médiagraphie
Le camp :
http://www.auschwitz-podobozy.org/en/places-of-memory/93-jawischowitz
À leur arrivée à Auschwitz, les déportés du convoi 15 du 24 octobre 1942 provenant directement du Judenlager des Mazures sont mis au travail forcé,
http://42mazures44.over-blog.com/article-4185203.html

Les profiteurs du système hitlérien : les travailleurs esclaves dans les mines de charbon : http://www.zeit.de/2005/19/Essay_M_9fller/komplettansicht

Amicale d’Auschwitz, Jawischowitz, une annexe d’Auschwitz, 45 déportés, 8 mineurs polonais témoignent pour l’avenir, Paris, Amicale d’Auschwitz, 1985, 463 p.
Le livre est traduit en polonais

Sam et Rosine Radzynski

BENZ W., DISTEL B., Der Ort des Terrors. Geschichte der nationalsozialistischen Konzentrationslager, Band 5, München 2007.
GARBARZ Moshè et Elie, Un survivant. Pologne 1913-1929. Paris 1929-1941. Auschwitz-Birkenau-Jawischowitz- Buchenwald 1942-1945, Paris, Plon, 1983

N.M.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 314 / 931053

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ressources pédagogiques  Suivre la vie du site CR Livres, films, expos, à lire, à voir, écouter   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License