Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 379
Une Histoire populaire de la France, Gérard Noiriel - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Une Histoire populaire de la France, Gérard Noiriel

Uzeste Hestejada de las Arts, 2018
jeudi 16 août 2018

Gérard Noiriel, Une Histoire populaire de la France, De la guerre de Cent ans à nos jours.

  à Uzeste Gironde.

On a raison de se révolter, conférence gesticulée
Photo UH, 15 août 2018
  • 15 août « On a raison de se révolter » (Mai 68... et après ?) de et avec Gérard Noiriel.
    Mise en scène : Martine Derrier. cf. « Une Histoire populaire de la France » une conférence gesticulée.
  • 16 août
    Le mouvement social d’hier et d’aujourdhui :
    Ce débat sera précédé de deux projections : 1er mai à St Nazaire (26 min.) film de Marcel Trillat et Comme un souffle en mai (33 min.) film de Thierry Menessier
  • 17 août
    Comment faire table ouverte du passé pour affronter l’urgence ?
    avec Roland Gori, Gérard Noiriel, Alain Delmas, Bernat Lubat
  • 18 août
    15h théâtre amusicien l’Estaminet « Marie Curie, le mauvais genre »
    Pièce de théâtre de Martine Derrier et Gérard Noiriel :
    Anina d’origine rom devient coursier-e en vélo pour subvenir au financement de ses études en Histoire...
    et aussi débat : Le corps des femmes.

http://daja.fr/index.php?lang=fr

Uzeste Musical, 41ème hestajada de las arts, avait lieue du 10 au 18 août.
http://www.uzeste.org/wp-content/uploads/2018/07/41e-MANIFESTE-WEB.pdf

L’immigration juive en France de la fin du XIX ème à la fin de la seconde guerre mondiale

Transcription de la Conférence de Gérard Noiriel et articles, in Petit cahier 2ème série n°6
L’immigration juive en France de la fin du XIXème à la Seconde Guerre mondiale. Témoignage de Sarah Montard – Décembre 2008

De l’exposition Ciao Italia ! un siècle d’immigration italienne aux migrants aujourd’hui

Uzeste, rencontre avec Ernest-Pignon-Ernest, photo UH
Ramallah, Mahmoud Darwich le poète

http://www.lesmutins.org/en-revenant-d-uzeste-musical

 Une Histoire populaire

  • Une Histoire populaire de la France, De la guerre de Cent ans à nos jours, Agone, 2018
Une histoire populaire de la France

"L’émancipation par la connaissance est un idéal qui a été défendu par les Lumières et qui a fait partie, autrefois, de ce qu’on appelle les "valeurs républicaines."

"L’ambition ultime de cette Histoire populaire de la France est d’aider les lecteurs, non seulement à penser par eux-mêmes, mais à se rendre étrangers à eux-mêmes, car c’est le meilleur moyen de ne pas se laisser enfermer dans des logiques identitaires."

"Mon histoire populaire est une histoire « désidentitaire ». "

Quel rôle attribuer au peuple ?
Parmi les chapitres, la Commune de Paris, la fabrication des "indigènes", la construction du peuple indésirable, l’Affaire Dreyfus, traquer les Indésirables, le basculement de 1942, les voies multiples de la résistance, la décolonisation, "On a raison de se révolter", la défense des classes populaires avec la défense de nouvelles causes (féminisme, antiracisme, la dernière nuit des prolétaires, une démocratie sécuritaire, changer le nom du peuple.
https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/200918/gerard-noiriel-change-le-nom-du-peuple

26 septembre 2018 à 20h, Rencontre-discussion en présence de Gérard Noiriel, (21 ter rue Voltaire 75011 Paris - m° Rue des Boulets).
https://librairie-quilombo.org/une-histoire-populaire-de-la-france

Gérard Noiriel, Immigration, antisémitisme et racisme en France (XIXe – XXe siècle) : Discours publics, humiliations privées, Paris, Fayard, 2007
Gérard Noiriel, Le massacre des Italiens - Aigues-Mortes, 17 août 1893, Paris, Fayard, 2010.
Gérard Noiriel, Chocolat clown nègre. La véritable histoire d’un homme sans nom, Paris, Bayard, 2012, 300 p.

contre une "histoire de France ignorant les Français dans leur infinie diversité"

« La volonté d’arracher l’histoire aux historiens de métier s’explique finalement parce que, depuis plus d’un siècle, la recherche savante s’est développée en s’opposant aux usages identitaires de l’histoire que véhiculait le roman historique. »

Déjà « Drumont ajoute que le mythe naïf des droits de l’homme va précipiter la nation française dans l’abîme en facilitant la tâche des envahisseurs. »
https:/www.lemonde.fr/idees/article/2018/0...;?

Histoire d’une nation, documentaire :
http://clioweb.canalblog.com/archives/2018/09/27/36738420.html