Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 378
[Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

L’association Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah-Amicale d’Auschwitz a été créée par l’Amicale des Déportés d’Auschwitz et des camps de Haute-Silésie, aujourd’hui UDA, Union des déportés d’Auschwitz, et des professeurs d’Histoire, pour développer l’enseignement de l’Histoire de la déportation et de la Shoah dans sa dimension universelle, assurer le relais entre les anciens déportés et les jeunes générations, inciter à la réflexion sur l’actualité de la défense des droits de l’Homme. Elle se donne pour mission de maintenir vivante la mémoire de la Shoah, contre le négationnisme et l’oubli de ces événements, persuadée que l’étude de la Déportation et de la Shoah a un intérêt universel, qu’elle peut donner à tous, aujourd’hui et demain, les moyens de réfléchir et de résister aux tentations racistes, xénophobes et totalitaires.
Buts de l’Association Cercle d’étude-UDA, en français et autres langues
Le Cercle d’étude est une association laïque et indépendante.
Pour vos recherches pensez à utiliser le rectangle blanc en haut à droite ! Les articles sont régulièrement complétés et mis à jour.
Le Cercle n’est pas responsable du contenu des pages vers lesquelles des liens sont proposés.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Interné d’office, Abraham Zoltobroda

Les cahiers d’Abraham Zoltobroda, éditions du Cercil, 2007
mardi 1er juillet 2008

Fiche de lecture d’Anne Pasques

Abraham Zoltobroda, arrêté lors de la "rafle"* du billet vert, rejoint en 1941 Beaune-la-Rolande



Les sanglots longs des violons de la mort, Violette Jacquet

Violette Jacquet, Yves Pinguilly et Marcelino Truong et l’orchestre de femmes à Auschwitz
vendredi 20 juin 2008

Par Isabelle Choko, déportée et témoin et par Marie-Paule Hervieu, professeure d’histoire



" Aucun intérêt au point de vue national", Gilbert Michlin

Gilbert Michlin, Paris, Albin Michel, 2001
mercredi 18 juin 2008

par Marie-Paule Hervieu, professeure

Le Livre de Gilbert Michlin, "Aucun intérêt au point de vue national. La grande illusion d’une famille juive en France", Albin Michel, 2001, est l’histoire de ses parents qui, pour échapper aux persécutions antisémites en Pologne, cherchent à immigrer aux Etats-Unis, puis choisissent la France en 1925. Leur fils unique, Gilbert, naît à Paris le 5 février 1926. Il est décédé en 2012.



J’ai pas pleuré, Ida Grinspan CR du livre

Ida Grinspan et Bertrand Poirot-Delpech, Paris, éd. Robert Laffont, 2002
dimanche 15 juin 2008

Par Jean-Louis Steinberg, déporté et témoin

La première partie « Juive à Lié » décrit la vie de Ida dans le petit village poitevin où ses parents l’avaient envoyée au printemps 1940, avant la défaite de la France.
La seconde partie « De l’homme au Stück » décrit l’arrestation d’Ida et sa déportation.
Enfin, la 3ème partie, « Et après » traite du retour d’Ida à la vie.



Jean-Louis Steinberg, Des quatre, un seul est rentré : la destruction d’une famille en 1940-1945

Jean-Louis Steinberg et Daniel Périer, Paris, Association des anciens élèves de l’École alsacienne, 2004, 100 p.
mercredi 11 juin 2008

Jean-Louis Steinberg, en collaboration avec Daniel Périer, professeur de lettres, témoigne sur son histoire de jeune résistant parisien, sa déportation et son vécu concentrationnaire à Buna Monowitz. Arrêté en juin 1944 à Paris, déporté par le convoi du 30 juin avec son père, sa mère et son frère Claude, Jean-Louis Steinberg est le seul qui soit revenu.



Si tu t’en sors... : Auschwitz, 1944-1945, Nadine Heftler

Nadine Heftler, Paris, éd. La Découverte-témoins, 1992
mardi 10 juin 2008

Par Laurence Krongelb, professeure d’histoire

Le livre est un récit, écrit en 1946, peu après le retour de déportation de Nadine Heftler, alors qu’elle n’a pas encore 18 ans (née en 1928).
La langue est celle des années quarante. En effet, le récit a été publié tel quel, exception faite, des minuscules corrections orthographiques et syntaxiques.
Ce livre n’a été publié qu’en 1992 et selon Pierre Vidal-Naquet qui l’a préfacé, il faut considérer ce livre « d’abord comme un document, comme un fossile qui réapparait après un enfouissement de plusieurs décennies ».
Nadine Heftler est décédée le 1er mars 2016.



Je ne vous oublierai jamais, mes enfants d’Auschwitz, Denise Holstein

Denise Holstein, Paris, Editions 1, 1995
lundi 9 juin 2008

Par Françoise Bottois, professeure d’histoire

Denise Holstein est née à Rouen, le 6 février 1927, dans un milieu aisé et cultivé. Son père Bernard Holstein, ancien combattant des deux guerres et officier de réserve, est chirurgien-dentiste dans le centre ville, au 79 rue Jeanne d’Arc....

A la déclaration de guerre, les deux enfants Holstein sont scolarisés : Denise est élève au lycée Jeanne d’Arc et son frère Jean au lycée Corneille.



Une Vie, Simone Veil (13 juillet 1927-30 juin 2017)

fiche de lecture
dimanche 8 juin 2008

fiche de lecture par Martine Giboureau, professeure d’histoire

Simone Veil est une femme entrée dans l’histoire politique française entre autres par ses fonctions de ministre (qui lui ont permis de faire voter des lois décisives pour ses concitoyens/concitoyennes - on se souvient de la loi sur l’IVG) et dans l’histoire européenne par ses fonctions de présidente du parlement européen. Son autobiographie nous révèle une femme libre, parfois à la dent dure vis à vis des hommes politiques qu’elle a côtoyés, en particulier Raymond Barre et surtout François Bayrou.



Gerhart Riegner, auteur du télégramme annonçant l’assassinat des juifs

"Ne jamais désespérer"
mardi 29 janvier 2008

"Ma fonction était de rapporter aux juifs américains et britanniques - c’est-à-dire au monde libre - ce qui se passait en Europe occupée.
Je me suis battu avec les grandes puissances, je n’ai pas accepté ce silence, j’attendais une action des Alliés."
Gerhart Riegner



Monsieur Batignole, film de Gérard Jugnot

Compte rendu par Marie Paule Hervieu
jeudi 10 janvier 2008

Une histoire de sauvetage d’enfants juifs par un Français ordinaire


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 970409

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License