Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Stolpersteine, Berlin, Charlottenburg

8 mai, 20 mai 2022
samedi 7 mai 2022

Stolpersteine : pierres sur lesquelles on trébuche.

Poses de Stolpersteine à Charlottenburg

Une exposition sur la famille Dannenbaum, qui habitait au 15-16 de la Bleibtreustraße sera inaugurée le 8 mai 2022 en présence de parents australiens.
Le 20 mai, à partir de 9 heures, l’artiste Gunter Demnig posera quatre « pierres d’achoppement » sur le trottoir,
puis 14 autres devant la maison voisine du 6 de la Mommsenstraße où il y a déjà six Stolpersteine à cet endroit.

Helene et Adolf Dannenbaum vivaient avec leur fils Rudi et l’employée de maison, Ilse Hirschberg, dans la Bleibtreustraße, mais en 1941, ils ont dû déménager dans une « maison juive » ( Judenwohnung).
En août 1942, ils sont envoyés dans un camp de rassemblement (Sammellager) situé dans la synagogue de la Levetzowstraße à Moabit. Devant être déportés à Riga, ils se sont suicidés après avoir réussi à envoyer leur fils Rudi en Angleterre.
Ilse Hirschberg, a été déportée et assassinée à Auschwitz en 1943.

Des habitants juifs de la Mommsenstraße ont pu fuir à l’étranger, d’autres ont été assassinés dans le camp d’extermination (Vernichtungslager) de Maly Trostinec (Minsk), ou au cours d’exécutions de masse (Massenerschießungen) près de Riga.

Lucie Adelsberger, médecin et survivante d’Auschwitz, habitait au 17 de la Bleibtreustraße.

Lucie Adelsberger, Photo Ulrich Schmoll

Lucie Adelsberger fut arrêtée et envoyée au camp de rassemblement de la Große Hamburger Straße. De là, elle a été déportée le 17 mai 1943 par le 38 ème convoi de l’Est pour le camp de concentration d’Auschwitz. Elle est affectée au Revier des Tsiganes. Le 18 janvier 1945, elle effectue la « Marche de la mort ». Elle est libérée le 2 mai 1945 à à Ravensbrück. Elle émigre aux Etats-Unis [1].

Bleibtreustrasse, Photo Ulrich Schmoll

Stolpersteine Bleibtreustraße 15–16

Une exposition sur l’ancienne « maison juive » aura lieu au 20 de la Gervinusstraße

Sources et photos : Ulrich Schmoll, Tagesspiegel

Berta Heymann, née Dannenbaum

Berta Heymann-Dannenbaum, photo Uli Schmoll

Berta Heymann, Berlin, déportée à Theresienstadt

Denk mal am Ort (Mémoire d’un lieu).
https://www.denkmalamort.de/
en souvenir de familles :
https://www.denkmalamort.de/deutsch/filmische-erinnerungen-aus-berlin/

  • 8. Mai 2022 jährt sich der « Tag der Befreiung » jour de la Libération (du nazisme).
    Les Stolpersteine commémorent les personnes qui ont été victimes de l’holocauste, de l’euthanasie, ou qui ont été expulsées, expropriées ou persécutées politiquement, à l’époque du national-socialisme.
    https://www.spd-savignyplatz.de/abteilungsgebiet/

NM

[1Lucie Adelsberger Auschwitz : a doctor’s story, Northeastern University Press, 1995.