Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Des Juifs en Sicile

samedi 10 octobre 2020

Rencontre de civilisations, rencontre de religions.

  Sommaire  

Après la destruction du temple de Jérusalem, au premier siècle, des Juifs arrivent en Sicile où ils ont vécu jusqu’à leur expulsion effective en janvier 1493.

 Palerme

  • Palais de la Zisa
    Épitaphe en quatre langues datant de 1148 dans le vestibule.
Zisa, photo UH

Sur une pierre en marbre, une inscription funéraire, à gauche en latin, en haut en hébreu, à droite en grec et en bas en arabe.
Au milieu la croix orthodoxe et des lettres en grec.

Al-Azīza, "la splendide), construction de Guillaume Ier et achevée par Guillaume II vers 1175. Aujourd’hui, musée d’art islamique.

  • Palais des Normands
    Inscription en latin, grec et arabe, langues officielles :
    « Roger II le magnifique souverain, a fait fabriquer cette horloge en 1142. »
    Palais des Normands

(cliquez sur la photo pour voir l’inscription en italien, en hébreu et en arabe.)

Via Lattarini

 Messine

Sur un mur de la cathédrale à Messine

La cathédrale reconstruite après le tremblement de terre de 1908, a sur sa façade une inscription sur une pierre en marbre blanc où est gravé en latin « Signum Perfidorum Iudeorum ».

 Syracuse

Vers l’ancien quartier juif Alla Giudecca à Ortigia.

Rue de la Giudecca à Syracuse.

En 1999, lors de travaux de restauration, un des plus anciens mikvé d’Europe a été découvert.
http://www.lamed.fr/index.php?id=1&art=1428

Les Juifs sont particulièrement persécutés au XIVe et XVe siècle.
25 000 à 30 000 Juifs vivaient en Sicile en 1492 quand les rois catholiques, Ferdinand II d’Aragon et Isabelle Ière de Castille, signèrent le décret d’expulsion des Juifs d’Espagne et des territoires sous domination espagnole, le 31 mars 1492. Le départ est repoussé au 12 janvier 1493. Réfugiés au royaume de Naples, suite à une épidémie, ils sont chassés et cherchent refuge chez les Turcs à Constantinople et à Salonique, à Damas et au Caire. Quelques juifs se sont convertis et sont restés.

Une petite communauté existe aujourd’hui en Sicile.
500 ans après, une synagogue a ouvert dans l’oratoire désaffecté de l’église Santa Maria del Sabato à Palerme.

Jamila Binous, Eliana Mauro, Ettore Sessa, L’Art arabo-normand : la culture islamique dans la Sicile médiévale, Aix-en-Provence, Édisud, 2004.
Francesco Renda, La fine del giudaismo siciliano : Ebrei marrani e inquisizione spagnola prima, durante e dopo la cacciata del 1492, Palerme, Sellerio Editore, 1993

Des photos de Sicile, septembre 2020

N.M.