Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 379
[Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

L’association Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah-Amicale d’Auschwitz a été créée par l’Amicale des Déportés d’Auschwitz et des camps de Haute-Silésie, aujourd’hui UDA, Union des déportés d’Auschwitz, et des professeurs d’Histoire, pour développer l’enseignement de l’Histoire de la déportation et de la Shoah dans sa dimension universelle, assurer le relais entre les anciens déportés et les jeunes générations, inciter à la réflexion sur l’actualité de la défense des droits de l’Homme. Elle se donne pour mission de maintenir vivante la mémoire de la Shoah, contre le négationnisme et l’oubli de ces événements, persuadée que l’étude de la Déportation et de la Shoah a un intérêt universel, qu’elle peut donner à tous, aujourd’hui et demain, les moyens de réfléchir et de résister aux tentations racistes, xénophobes et totalitaires.
Buts de l’Association Cercle d’étude-UDA, en français et autres langues
Le Cercle d’étude est une association laïque et indépendante.
Pour vos recherches pensez à utiliser le rectangle blanc en haut à droite ! Les articles sont régulièrement complétés et mis à jour.
Le Cercle n’est pas responsable du contenu des pages vers lesquelles des liens sont proposés.

Articles les plus récents


Articles les plus récents


Sources et méthode pour étudier l’histoire des juifs de France "vue d’en-bas" :

comment utiliser les archives, petit cahier avec le mode d’emploi par Jean Laloum
mercredi 10 mars 2010

Comment faire des recherches aux archives, comment utiliser les sources :

...Quant aux sources écrites, elles comprennent différents types de documents : les listes des convois de déportation conservées au Centre de Documentation Juive Contemporaine (CDJC) ; les fichiers économiques établis par le Commissariat général aux questions juives (CGQJ), conservés aux Archives nationales. Ces fichiers répertorient l’ensemble de l’activité économique des juifs répartie au sein des différentes sections mises en place par le CGQJ : fichier alphabétique et topographique des entreprises ; fichier topographique des immeubles ; fichier alphabétique des entreprises de cinéma, des sociétés civiles immobilières, des industries mécaniques et électriques ; fichier numérique de la section consacrée aux entreprises d’alimentation-hôtellerie-bazar. Fichiers alimentés et tenus à jour tant par les services du CGQJ que par ceux de la préfecture de police...André Kaspi



Rosenstrasse. La résistance des femmes allemandes

lundi 8 mars 2010
Rosenstrasse Le 27 février 1943, Goebbels veut vider l’Allemagne de ses 51 000 juifs qui jusque là étaient protégés par leur travail d’esclaves. C’est la Fabrik-Aktion. http://web.archive.org/web/20050225235532/http://www.topographie.de/de/rosen.htm Ruth Gross, née Pisarek, 86 ans se souvient. (...)


C.N.R.D. 2011 Répression de la résistance avec Ciné-histoire

projection de films par l’association Ciné-Histoire et la FDM et rencontres avec des témoins
dimanche 7 mars 2010

Répression de la résistance par les autorités d’occupation et le gouvernement de Vichy
http://www.cinehistoire.fr/
A l’Auditorium de l’Hôtel de Ville de Paris
Le lundi 4 avril 2011 14h 30 : "Le 11 novembre 1940, 1ère manifestation de résistance"
Avec 4 participants Mme Danièlle Tartakowsy professeur d’histoire contemporaine à Paris 8, Mme Frida Wattenberg, le Colonel Faivre, le Colonel Dufetel, Président de l’association des « Anciens du 11 novembre 40 »



"Chère Edzia, chers enfants...1939-1945, correspondance de la famille Rotgold"

Cie l’Atelier Marcadet
vendredi 5 mars 2010

Mordka Rotgold, interné au camp de Beaune-la-Rolande correspond avec sa femme et ses cinq enfants et, peu avant d’être déporté et assassiné à
Auschwitz, il renvoie les lettres de ses enfants.



Poèmes, chants et témoignages sur la déportation

Lucienne DESCHAMPS
lundi 1er mars 2010

Concert AIDE MÉMOIRE, Lucienne DESCHAMPS (voix) et Sylvain DURAND (piano)

Mercredi 29 septembre 2010 à 17 heures
Auditorium du Mémorial de la Shoah



Struthof, camp de concentration nazi en France

vendredi 26 février 2010

Le site internet du Struthof comporte de nombreuses ressources en ligne dont l’histoire du KL-Natzweiler-Struthof, des témoignages, des activités pour les scolaires.
Cf. Actualités



L’affiche rouge

Missak Manouchian
dimanche 21 février 2010

Résistants immigrés, juifs, arméniens, polonais, hongrois, espagnols, italiens et français
« Ils étaient vingt et trois qui criaient la France en s’abattant » Aragon



La tentation antisémite. La haine des Juifs dans la France d’aujourd’hui, Michel Wieviorka

racisme, l’antisémitisme et islamophobie, critique des médias.
vendredi 5 février 2010

L’antisémitisme traditionnel trouve-t-il une nouvelle jeunesse dans le climat actuel ? Quel serait le rôle d’une institution scolaire en crise ? Le livre de Michel Wieviorka La tentation antisémite. La haine des Juifs dans la France d’aujourd’hui, écrit en 2005, peut nous aider à réfléchir aujourd’hui, face à la régression française concernant les droits de l’homme, visible dans les médias complaisants.
« Les hommes normaux ne savent pas que tout est possible » David Rousset



Persécution des témoins de Jehovah sous le nazisme

mardi 26 janvier 2010

La fermeté des témoins de Jehovah face à la persécution nazie



Personne ne m’aurait cru... adaptation théâtrale du livre de Sam Braun

au théatre de l’Epée de Bois
vendredi 15 janvier 2010

« Personne ne m’aurait cru, alors je me suis tu » nous place face à un survivant de la Shoah.
Cette adaptation théâtrale commence à Clermont-Ferrand où Sam Braun, à seize ans, est arrêté par la milice française avec son père, sa mère et sa petite sœur de 10 ans et demi. Il partira très vite pour Drancy, puis pour Auschwitz où il restera jusqu’au 18 janvier 1945 pour partir ensuite en exode faire « La Marche de la Mort ».
Pendant quatre mois, jusqu’à sa libération à Prague par des membres de la Résistance Tchécoslovaque, il vivra les moments les plus démentiels de sa déportation...


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1137259

Suivre la vie du site fr    ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License