Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 378
Struthof, camp de concentration nazi en France - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d'Auschwitz]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d’Auschwitz

Struthof, camp de concentration nazi en France

vendredi 26 février 2010

Le site internet du Struthof comporte de nombreuses ressources en ligne dont l’histoire du KL-Natzweiler-Struthof, des témoignages, des activités pour les scolaires.
Cf. Actualités

Vers le Bunker et le crématoire, photo NM

Le 1er mai 1941, au lieu dit « le Struthof », les nazis ouvrent un camp de concentration, le KL-Natzweiler.
http://www.struthof.fr/

Le 7 décembre 1941, un décret Nuit et brouillard de l’État-Major de la Wehrmacht signé par Keitel ordonne de déporter sans jugement et dans le plus grand secret, sans laisser filtrer aucune nouvelle, tout adversaire de l’État national-socialiste.

Historique :
http://www.struthof.fr/fr/le-kl-natzweiler/introduction-a-lhistoire-du-camp/

Lettre d’information du Struthof N°47

  • Cérémonie du 26 avril 2015

Robert Salomon, résistant déporté, âgé de 89 ans, Président de la Commission exécutive de Struthof, venu à la tribune en habit rayé de déporté : « 52.000 internés passèrent en ces lieux, 22.000 s’en échappèrent en volutes noires et nauséabondes par la cheminée du crématoire », a rappelé M. Salomon, mais « c’est dans ce contexte qu’est née notre solidarité d’homme libre, notre fraternité, au-delà de nos langues, de nos nationalités, de nos confessions, de nos convictions, de nos frontières afin que nous ne revivions plus jamais ça, ni nos enfants, ni nos petits-enfants, ni l’humanité ».
Dossier presse

Chambre à gaz ; photo D. Nicolle

Sur la plaque dévoilée dimanche 26 avril 2015 par M. Hollande, on peut lire : « Dans cette chambre à gaz, entre juin 43 et août 44, 40 déportés du camp de concentration de Natzweiler-Struthof furent soumis par un médecin nazi à des expérimentations sur un gaz de combat [1]. Il s’agissait de Roms, de détenus de droit commun et d’un déporté homosexuel. Quatre victimes, toutes Roms, décèdèrent des suites de ces expériences. Adalbert Eckstein, Andreas Hodosy, Zirko Rebstock, Josef Reinhardt » cf.
http://www.depechestsiganes.fr/journee-de-la-deportation-hommage-aux-victimes-tsiganes-du-struthof-en-alsace/

Des Tsiganes hongrois ont été déportés au camp de Natzweiler
Les Tsiganes dans l’Europe occupée : entre persécutions et génocide
„Sinti und Roma im KZ Natzweiler-Struthof. Anregungen für einen Gedenkstättenbesuch“ von Anita Awosusi und Andreas Pflock

 Les 86 victimes d’expériences

Noms des victimes ; photo D Nicolle

Hans-Joachim Lang [2] a retrouvé les noms des 86 victimes d’expériences anatomiques d’August Hirt gazées au Struthof.
https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/1/18/Hans-Joachim_Lang_au_Struthof_avril_2013_02.jpg

http://www.lenomdes86.fr/les86.html
Bacs où étaient conservés les corps des victimes..

Des restes ont été découverts à l’institut de médecine légale de Strasbourg :
http://www.struthof.fr/fr/actualites/fiche/decouverte-de-restes-de-victimes-de-lanatomiste-nazi-august-hirt/

 Natzwiller

Le Struthof, emplacement des baraques,escaliers.Photo NM

charmant village d’Alsace, est situé au-dessus de la vallée du Schirmeck dans le Bas-Rhin, à 50 km de Strasbourg. En 1940, un S.S., Blumberg, décide d’installer là, à cause de la carrière de pierres (à 1 km) et de la proximité du camp pour réfractaires de Schirmeck, un camp de concentration, à 800m d’altitude, sous un climat souvent brumeux et froid.
Le camp, appelé par les Allemands Natzweiler, fut construit à partir du 21 mai 1941 par des détenus allemands et autrichiens venant de Sachsenhausen, dans des conditions très difficiles à flanc de la montagne. Il fut rempli peu à peu par des droits communs allemands à triangle vert, (kapos et sous- kapos), des Russes, des Tsiganes à triangle noir, des Juifs à étoile jaune, des Français et en septembre 1944, l’effectif atteignait presque 7 000 à 8 000 détenus, avant l’évacuation du camp sur Dachau, et une multitude de petits camps, dont celui de Valhingen, très meurtrier.
40 000 personnes sont passées dans ce camp, 10 000 à 12 000 y sont mortes.

http://visite-virtuelle.struthof.fr/

CR Visite au Struthof par Martine Giboureau, (23 avril 2015)

Le Struthof, le CR d’une visite

Voyage du Cercle

au Struthof
De gauche à droite, François Amoudruz (président de la FNDIRP), Ginette Kolinka, Marie-Paule Hervieu et Yvette Lévy (Cercle d’étude), Liliane Amoudruz, Marie-Claire Allorent (présidente de l’AFMD-67). Photo Maryvonne Braunschweig, 24 novembre 2012

Document pédagogique :
http://archives.bas-rhin.fr/enseigner/dossiers-et-fiches-pedagogiques/de-premiere-guerre-mondiale-a-nos-jours/kl-natzweiler-struthof/

- Le nom des 86, documentaire de 63 min,Vidéo Les Beaux Jours.
Emmanuel Heyd et Raphael Toledano, qui parle des 86 juifs déportés en 1943 d’Auschwitz au Struthof

Klemperer, La langue confisquée (Die geraubte Sprache), Exposition bilingue et itinérante (prêt gratuit), créée par le Centre européen du résistant déporté, avec le soutien de la Bibliothèque Nationale et Universitaire de Strasbourg :
http://issuu.com/bnustrasbourg/docs/livret_steegmann?e=2375460/2671948

 Le Centre européen du résistant déporté

lieu d’information, de réflexion et de rencontre :
http://www.struthof.fr/fr/le-centre-europeen/presentation/
Glossaire, chronologie, bibliographie :
http://www.struthof.fr/fileadmin/MEDIA/Pdf_Ressources/07_Mediatheque/telechargement/pedago/DMPA_exposition_Struthof.pdf

- "Faciliter la transmission des connaissances sur les Résistances européennes et la déportation, et plus spécialement la déportation politique, est au cœur même de la mission du Centre européen du résistant déporté."
http://www.struthof.fr/fr/outils-pedagogiques/presentation/
Visiter et comprendre :
http://www.crdp-strasbourg.fr/struthof/

- Lettre d’information du Struthof : s’inscrire sur le site
« Prenez connaissance des activités et des événements qui rythment l’année du Centre européen du résistant déporté : expositions, conférences, cérémonies, et devenez des "Passeurs d’Histoire" ».
La lettre d’information du Struthof, novembre 2013

-  Le sport dans les camps nazis, Exposition du 29 avril au 24 décembre 2012.
- Les Malgré-nous :
http://www.struthof.fr/uploads/tx_artificanewsletters/20120822-newsletter-24/LUMIERE.jpg

- Journées européennes du patrimoine
15 et 16 septembre 2012 : ouverture exceptionnelle de l’immense cave de béton construite par les déportés : la Kartoffelkeller. Entrée gratuite.

- Cérémonie commémorative du Struthof , 23 et 24 juin 2012 :
http://www.struthof.fr/fr/actualites/ceremonie-commemorative-du-struthof/

- Mus / Mouse / Maus, Variations suédoises autour de la BD d’Art Spiegelman. Du 6 mars au 27 avril 2012 au Centre européen du résistant déporté.

exposition au Centre européen du résistant déporté

http://www.struthof.fr/fileadmin/MEDIA/Pdf_Ressources/07_Mediatheque/telechargement/presse/Maus/Affiche_Maus.pdf

- 18 mars : table ronde "parler des camps aux enfants" autour de la BD, "un été en enfer".
http://www.struthof.fr/fr/outils/archives/archives-des-actualites-2011/un-ete-en-enfer/
- 1er festival du film de Mémoire "Les enfants et la guerre"
du 16 au 23 mars 2012
http://www.struthof.fr/fr/outils/archives/archives-des-actualites-2010/25-septembre-2010-inauguration-de-la-plaque-a-la-memoire-des-deportes-pour-motif-dhomosexualite/
Journée de préparation au Concours national de la résistance et de la déportation, proposée aux classes de collège et de lycée. Au conseil régional d’Alsace le 16 décembre 2011 :
http://www.struthof.fr/uploads/tx_artificanewsletters/20111122-newsletter-17.htm
Cérémonies commémoratives du site du Struthof, 25 et 26 juin 2011.
Hommage aux 11 victimes exécutées le 19 mai 1944 à la Sablière du camp de Natzweiler, le 19 mai 2011 Cérémonies commémoratives du site du Struthof 25 et 26 juin 2011

- Le KL Dachau, ses liens avec le KL Natzweiler, Conférences les 10 et 11 octobre 2013
Des survivants du train de la mort sont envoyés à Neckarelz et Neckargerach :
KZ-Gedenkstätte Neckarelz
- Au nom de la race et de la science, projections en avant -première le 4 avril à Rothau (67) et le 10 avril à Paris.

- "L’heure des combats viendra" message codé pour déclencher les opérations de sabotage avant le débarquement en Normandie : rôle important des moyens de communication dans la Résistance, Exposition du 1er mars au 23 décembre 2013.

Exposition sur le réseau Alliance et le plan Sussex : des équipes communiquent par radio :
http://www.struthof.fr/fr/actualites/exposition-lheure-des-combats-viendra/

- Exposition Francine Mayran, Témoigner de ces vies, à l’église du Temple Neuf à Strasbourg. Du 2 avril au 2 juin 2013.

- Journée Européenne de la mémoire de l’Holocauste et de la prévention des crimes contre l’humanité organisée par le Conseil de l’Europe et le Centre Européen du résistant déporté.
27 janvier 2013, La Shoah par balles conférence de P-P Preux, 14h Centre européen de la jeunesse.
http://www.struthof.fr/fileadmin/MEDIA/Pdf_Ressources/07_Mediatheque/telechargement/presse/27_janvier_2013/Invitation_conference_27.01.13.pdf
Exposition "L’ART ET LA SHOAH " de Francine MAYRAN
- Journée de préparation au Concours national de la Résistance et de la Déportation, le 18 décembre 2012 au CRDP Alsace.
http://www.struthof.fr/fr/actualites/concours-national-de-la-resistance-et-de-la-deportation-2012-2013/
le programme :
http://www.struthof.fr/fileadmin/MEDIA/Pdf_Ressources/07_Mediatheque/telechargement/presse/CNRD_2012/DP_CNRD_2012.pdf

Exposition Francine Mayran :
http://www.struthof.fr/fr/actualites/exposition-les-yeux-meles/
Expositions "Témoigner de ces vies ", et "Témoins passifs, témoins coupables" de Francine Mayran, en partenariat avec le Centre européen du résistant déporté
et au Conseil Régional d’Alsace à Strasbourg (1 place Adrien
Zeller), qui aura lieu du 1 au 26 mars 2012, dans le cadre de la
poursuite du parcours européen de mémoire. Cette exposition est intégrée
dans les manifestations du Mois de l’Autre organisées par la Région Alsace.
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article165

PAHOR Boris, Pèlerin parmi les Ombres, trad. par Andrée Luck-Gaye, éd. de La Table ronde, Paris, 1990

Résister en France
DVD (5) : CNRD La répression de la Résistance en France : des résistants déportés témoignent

Résister dans les camps nazis
DVD(6) : CNRD 2011-2012 Résister dans les camps nazis
Pour une lecture avec des élèves :
À la mémoire d’un ange

Visiter le camp du Struthof à partir de Googlemaps :
http://maps.google.de/maps/ms?msid=208187065573107124368.0004af7ae7a59489ed419&msa=0

N.M. mise à jour mai 2015

[1Des victimes tsiganes du Dr Bickenbach, qui expérimenta le gaz phosgène, quatre moururent en juin 1944.

[2Hans-Joachim Lang, Die Namen der Nummern : Wie es gelang, die 86 Opfer eines NS-Verbrechens zu identifizieren (Les noms des numéros : comment on a réussi à identifier les 86 victimes d’un crime nazi.), Hamburg, Hoffmann und Campe, 2004.
http://www.die-namen-der-nummern.de/index.php/de/
Die Frauen von Block 10 – Medizinische Versuche in Auschwitz, Hoffmann und Campe, 2011


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2102 / 885010

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ressources pédagogiques  Suivre la vie du site Rubriques et articles  Suivre la vie du site Lieux de mémoire   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License