Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

1700 ans de vie juive en Allemagne, Cologne

Un futur musée de la vie juive à Cologne
lundi 15 février 2021

Des archéologues fouillent sur 8 mètres de profondeur dans le vieux quartier juif à Cologne où tout a commencé il y a 1700 ans. Un musée de la vie juive « MiQua » ouvrira en 2025.

2021 marquera 1700 ans de vie juive en Allemagne.
Le 11 décembre 321, l’empereur romain Constantin publie un édit qui stipule que les Juifs peuvent occuper des fonctions municipales dans l’administration de la ville de Cologne. Cet édit prouve la présence ancienne des communautés juives à Cologne [1]

« nous autorisons tous les conseils municipaux à nommer des juifs au conseil municipal. » à Colonia Claudia Ara Agrippinensium. Mais le conseiller, s’il n’a pas prélevé suffisamment d’impôts, devra payer de ses deniers.

 Des fouilles dans le vieux quartier juif

Quartier juif à Cologne

Des fouilles se déroulent dans l’ancien quartier juif de Cologne.
Après les bombardements, il n’y a pas eu de constructions autour de l’Hôtel de Ville, ce qui permet de faire des fouilles au centre de la ville.
Les archéologues ont trouvé de nombreuses traces d’incendie. Près de 300 000 objets ont été retirés lors des fouilles. Outre les débris des bombardements, ils ont découvert les restes de livres brûlés, des ferrures, des morceaux de tablettes d’ardoise décrivant la vie juive au Moyen âge, des lettres de l’alphabet, des noms germanisés. Certains textes sont écrits en lettres hébraïques, mais la langue est le moyen-haut allemand. Des commentaires de textes religieux sont en hébreu.
En 2025, à partir des caves, on pourra voir les fondements de la synagogue du début du XIe siècle, descendre dans le mikveh(bain rituel), retrouver des vestiges romains, de l’hôpital juif, de la maison communautaire, des bains publics.
Il n’y avait pas de ghetto. Les quartiers juifs et chrétiens sont imbriqués.

Des pogroms
- En temps de peste, les juifs étaient accusés d’avoir empoisonné les puits pour assassiner les chrétiens. Lors des pogroms, les chrétiens se débarrassaient des dettes qu’ils avaient contractées auprès des prêteurs juifs en les assassinant.
Des motifs antisémites sont visibles dans la cathédrale de Cologne.
- Les croisades, massacres de la vallée du Rhin
L’abbé Pierre de Cluny a excité contre les juifs les foules qui partaient en croisade en 1096. Une série de pogroms, notamment en Rhénanie, éclatent au cours de la première croisade. Les croisés mettent à sac le quartier juif de Cologne.
Le 1er février 1197 le meurtre d’une chrétienne par un déséquilibré est suivi d’un pogrom et d’une amende pour les juifs.
En 1266 l’archevêque Engelbert II de Falkenburg accorde sa protection aux juifs de la ville.
En 1349, Cologne est frappée une nouvelle fois par la peste, les 23 et 24 août 1349 Kölner Bartholomäusnacht (la nuit de la saint Barthélémy de Cologne), des juifs ont été battus à mort dans plusieurs villes, pillages et incendies.
Les juifs ont tout reconstruit.
Mais en 1424, le Conseil de Cologne bannit les Juifs des murs de la ville « pour l’éternité ».

Des droits
Le 6 octobre 1794, les troupes françaises entrent à Cologne. L’interdiction de séjour des Juifs est supprimée.
Die Aufklärung [2], le siècle des Lumières, mais au XIXe et début du XXe siècle, s’il y a des améliorations, les juifs se voient toujours refuser certains postes de la vie publique.
Sous la République de Weimar, l’égalité de tous les citoyens est ancrée dans la Constitution mais l’antisémitisme racial est en hausse avec la montée du national-socialisme.

Persécution et déportation
Cologne sous le nazisme
Les synagogues de Cologne sont incendiées lors du pogrom dans la nuit du 9/10 novembre 1938
Cologne Pogrom du 9 novembre 1938 et Luther
Au Carnaval de Cologne on chantait : « Der Itzig und die Sara trecke fott » (c à d. Nous riions de joie, les juifs vont partir.)

Les juifs de Cologne sont enfermés à partir de 1941, dans des « maisons juives »(Judenhaus), puis dans le camp de rassemblement de Müngersdorf (Sammellager), enfin dans les halls de la foire d’exposition de Cologne, avant leur déportation depuis la gare de Deutz-Tief, en direction de l’Est vers les camps d’extermination, jusqu’en octobre 1944.
Près de 20 000 juifs vivaient à Cologne en 1930. Beaucoup ont émigré, sur 6000 juifs déportés, seul un petit nombre a survécu.

 Le musée juif

Le musée juif de Cologne qui doit être construit au dessus des fouilles, est appelé « MiQua » c’est-à-dire « Musée dans le quartier archéologique » et allusion au mikveh.
« Ce ne sera pas un musée de la Shoah, mais un musée de la vie juive. » déclare le président de communauté juive de Cologne.

 La vie juive en Allemagne

2021JLID – Jüdisches Leben in Deutschland  : pour combattre l’antisémitisme, concerts, vidéos, expositions, théâtre, films...
https://2021jlid.de/termine-im-februar/
150.000 juifs vivent en Allemagne aujourd’hui. Des témoignages :
https://2021jlid.de/leben-heute/

https://allemagneenfrance.diplo.de/fr-fr/actualites-nouvelles-d-allemagne/07-Culture/-/2433256

 Sources

Klaus Hillenbrand : Berlin, contre l’oubli, portaits de Luigi Toscano.
https://taz.de/Archiv-Suche/!5748613&s=K%C3%B6ln&SuchRahmen=Print/

Carl Dietmar : Die Chronik Kölns, Chronik Verlag, Dortmund 1991 Histoire des Juifs à Cologne - https://fr.qaz.wiki/wiki/History_of...

N. M.

[1En 212, l’édit de Caracalla, accorde la citoyenneté romaine à tous les hommes libres de l’Empire, y compris les juifs.

[2Moses Mendelssohn, (1729-1786), un philosophe des Lumières