Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Adieu Monsieur Haffmann, film de Fred Cavayé

vendredi 4 février 2022

Un homme ordinaire sous l’occupation qui bascule peu à peu.

  • 27 septembre 1940 : première ordonnance allemande contre les juifs : les juifs de la zone occupée doivent se faire recenser dans les commissariats et marquer Jüdisches Geschäft (Entreprises juives), en lettres noires sur fond jaune sur leurs vitrines.
  • 2 juin 1941 : loi prescrivant le recensement des Juifs de la zone occupée et de la zone « libre ». C’est le deuxième grand recensement qui concerne toutes les personnes qui sont juives selon la loi du 2 juin 1941 du deuxième statut des Juifs de Vichy, qui vient d’être promulgué. Ce recensement concerne les personnes et les biens qu’elles possèdent qui n’avaient pas été recensés en septembre 1940.

Paris 1941. Un appel à se déclarer est placardé sur la boutique du joaillier Joseph Haffmann.
D’origine polonaise il se méfie. Joaillier artiste, il propose à son employé, François Mercier de lui confier sa bijouterie et son appartement qu’il lui rendra quand les Allemands seront partis. Ainsi, il évite l’aryanisation de sa boutique et la saisie de ses biens.

Joseph a trouvé un passeur pour sa femme et ses enfants qu’il met à l’abri en zone non occupée. Il doit les rejoindre. L’employé, nouveau propriétaire et sa femme sont en train de s’installer dans les meubles luxueux d’Haffmann, lorsque, mauvaise surprise, la surveillance étant trop forte, celui-ci n’a pas pu passer et revient dans son ancien logement.
Haffmann se cache alors dans la cave, contre une promesse singulière.

Un Allemand séduit par les broches aériennes d’Haffman, amène une joyeuse bande dans la boutique, Mercier lui, fait des bijoux grossiers qui ne plaisent pas. Pour ne pas être démasqué, il va obliger Haffmann à produire de nouvelles broches dont les pierres précieuses sont procurées par l’Allemand.

  • 1941 « rafle » des étrangers juifs. Le 14 mai 1941, à Paris, la convocation du billet vert. Des juifs étrangers sont convoqués dans les commissariats et arrêtés.
  • 7 juin 1942
    Étoile jaune : pour pouvoir repérer les juifs, le port obligatoire de l’étoile jaune est imposé aux Juifs de la zone occupée à partir de 6 ans, par les Allemands, en application de la 8° ordonnance du 29 mai 1942.
  • Juillet 1942.
    Les 16-17 juillet 1942 : 4 500 policiers français arrêtent 3 118 hommes, 5 119 femmes et 4 115 enfants juifs dont beaucoup de nationalité française. Les policiers français séparent les enfants des mères
    .

Où sont passés les juifs, les vieux, les femmes et les enfants, sûrement pas pour travailler, se dit Blanche.
Haffmann se rend compte que les pierres ont été volées aux juifs et ne veut plus créer de broches. Mercier l’enferme à clef dans sa cave. Il côtoie de plus en plus les Allemands, fait la fête avec eux, rentre ivre chez lui et devient riche avec ses broches.
Blanche a de plus en plus de mal à comprendre son mari qui est de plus en plus odieux envers elle et envers son ancien patron.

Mercier écrit une lettre de dénonciation à la Gestapo.

Blanche aide Haffmann à fuir. « Vous direz après la guerre que mon mari vous a caché ».

De nombreux thèmes peuvent être exploités :
Le statut des juifs, le recensement, l’aryanisation, la spoliation, la ligne de démarcation, les passeurs, les rafles, la collaboration, les femmes, les lettres de dénonciation, la peur d’aider les juifs.
Le personnage de Blanche qui voudrait avoir un enfant, mais son mari est déclaré stérile.

Adieu Monsieur Haffman, avec Sara Giraudeau, Daniel Auteuil et Gilles Lellouche dans les rôles principaux.
Fiction, France / Belgique, 2020, 1h55, Vendôme Production / Daï daï Films / France 2 Cinéma / Belga Production, soutien de la Fondation pour la Mémoire de la Shoah.


« Aryanization »

Center for Advanced Holocaust Studies USHMM, Confiscation of Jewish Property in Europe, 1933–1945, New Sources and Perspectives, 2003
https://lootedart.com/NN9GG1797791

NM, Cinéma de Maubuisson, février 2022