Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 358
Bibliographie sur la Wehrmacht ; A l'est de la guerre - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d'Auschwitz]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d’Auschwitz

Bibliographie sur la Wehrmacht ; A l’est de la guerre

Sur le mythe de la "Wehrmacht propre". Film A l’Est de la guerre
samedi 15 août 2009

A propos des mythes sur la Wehrmacht "propre", des expositions, des livres, des films sur Les massacres de la Wehrmacht : Guerre d’extermination, Les crimes de la Wehrmacht de 1941 à 1945, A l’Est de la guerre, film de Ruth Beckermann.
Fremde im Visier — Fotoalben aus dem Zweiten Weltkrieg. L’étranger en cible. Les albums photographiques dans la Deuxième Guerre Mondiale :
http://www.fremde-im-visier.de/forschungsprojekt.html

 A l’est de la guerre

- A l’est de la guerre de Ruth Beckermann, Autriche, 1997, 117 min
d’après une exposition sur Les massacres par la Wehrmacht.
l’Amicale d’Auschwitz et l’APHG organisent une projection avec débat en présence de la réalisatrice, Ruth Beckermann. C’était le mercredi 28 juin 2000, à 18 h, au Cinéma le Denfert, 24 place Denfert- Rochereau, 75014 Paris

A L’EST DE LA GUERRE, JENSEITS DES KRIEGES, un film de Ruth Beckermann. (Autriche, 1997, 35 mn, 117 mn, couleur)
http://www.ruthbeckermann.com/home.php?il=16&l=fra

Des réactions de vétérans à propos de l’exposition sur la Wehrmacht :
"Comment des hommes tout à fait normaux peuvent-ils devenir des meurtriers, et ensuite redevenir des hommes ordinaires ?
Ces anciens de la Wehrmacht se demandent encore aujourd’hui où commence et où finit le crime. Tous ont vécu en Pologne ou en Russie, sur le front de l’Est, cette accélération et cette régression, cette chose au-delà ou en deçà (jenseits), de l’autre coté de la guerre, qu’Anatole Dauman en sortant de la projection, appelait : " l’apprentissage de la barbarie".
18 H- 20 H : projection
20 H- 21 H : débat avec Roland Brunet, professeur de philosophie et la réalisatrice, Ruth Beckermann

Ruth Beckermann a recueilli à l’occasion de cette exposition sur les crimes de la Wehrmacht sur le front oriental et dans l’ex-Yougoslavie, les témoignages d’anciens soldats allemands et autrichiens. Plus de 200 interviews et 46h de film.

"Nous vivons parmi des assassins. Nous l’avons toujours su et refoulé ; dès lors, chacun doit se demander, à quoi son père, son grand-père ou son oncle a participé. Et même s’il croit le savoir, il ne saura jamais positivement s’ils ont fait quelque chose ou non."
Journal de tournage de Ruth Beckermann.

Les crimes commis par la Wehrmacht ne sont pas des actes isolés, mais correspondent à des objectifs militaires, planifiés, systématiques.

L’Autriche se dit Première victime des nazis. Les anciens soldats se sont fabriqués une image de soldats "propres".

Peut-il y avoir une responsabilité collective des peuples ?
"On était tous au courant".
On reconnait la culpabilité collective en se proclamant innocent.

Les crimes de la Wehrmacht

Un article de Libération du 1 /12/ 2001 à propos de la deuxième exposition :
http://www.liberation.fr/culture/0101395090-toute-la-verite-sur-la-wehrmacht
sur la refonte de l’exposition sur la Wehrmacht qui a soulevé beaucoup de questions en Allemagne et en Autriche.
Présentation de l’exposition, en français :
http://www.verbrechen-der-wehrmacht.de/pdf/vdw_fr.pdf
Sur un des documents exposés, vu personnellement en 2001 à Berlin, il est question d’un stage, rapport écrit en pur langage national-socialiste, (LTI, langue du IIIe Reich appelée aussi Tarnsprache langue de camouflage) : comment exécuter des populations à l’Est. Emploi du temps, conférences, pauses café et déjeuner, divertissements. Puis travaux pratiques : comment exécuter soixante personnes en s’attaquant à un village.

Vingt millions de jeunes ont revêtu l’uniforme de la Wehrmacht qui s’est politisée, influencée par la propagande, avec une discipline de fer et brutale (13000 à 15 000 soldats de la Wehrmacht exécutés selon Bartov) armée qui est passée de la guerre éclair au retour à la guerre archaïque de tranchées .

..."même en état de guerre il est important pour une société de déterminer les frontières entre ce qui est permis et ce qui ne l’est pas." Philipp Reemtsma.

Les cadres bolcheviks, les commissaires, les francs-tireurs, les partisans, diabolisés, sont encore traités de bandits au moment de l’exposition.
Et ces vieux qui regardent les photos, appartenaient à la société des criminels. Ils parlent des atrocités soviétiques, de celles des Anglais, des Américains, des Français, et de Dresde.
Ils trouvent normal les exécutions de civils.
"Rien vu rien entendu".
"La guerre, c’est la guerre et la guerre est terrible".
Pour les fusillades, il fallait se porter volontaire.
Amnésie

ALEXIEVITCH Svetlana, La guerre n’a pas un visage de femme, traduit par Galia Ackerman, Paul Lequesne, J’ai lu, 2013, première édition, Presses de la Renaissance, 2004, 398 p., 1ère édition en URSS, censurée, 1985.( Interview de femmes combattantes).

ALEXIEVITCH Svetlana, Derniers témoins, Presses de la Renaissance, Paris, 2005
(Interview de femmes et d’hommes qui avaient de 4 à 14 ans durant la Grande Guerre patriotique. )
Christian Ingrao, Stéphane Audouin Rouzeau, Annette Becker et Henry Rousso, La violence de guerre. Approches comparées de deux conflits mondiaux, Bruxelles, Complexe, 2002

 Bibliographie

Tous les soldats savaient ce qui est arrivé aux juifs, Hannes Heer, auteur de l’exposition de 1995 et Harald Welzer :
http://www.zeit.de/zeit-geschichte/2011/02/Wehrmachtsoldaten-Interview-Heer-Welzer/seite-4

Bartov Omer, L’Armée de Hitler, Hachette, 1999.
Raul Hilberg, Exécuteurs, victimes, témoins,Gallimard, 1994.
Harald Welzer, Sönke Neitzel, Soldaten. Protokolle vom Kämpfen, Töten und Sterben. S. Fischer, 2011
Sönke Neitzel, Harald Welzer, Soldats. Combattre, tuer, mourir. Procès-verbaux de récits de soldats allemands, Trad. de l’allemand par Olivier Mannoni, Gallimard, 2013, 640 p.
Paroles de soldats allemands, "Soldats. Combattre, tuer, mourir" de Sönke Neitzel, Harald Welzer

La "Shoah par balles" à l’Est

 Bibliographie Wehrmacht

- une bibliographie de livres parus en allemand, réalisée à l’aide de wikipedia.de
Manfred Messerschmidt : Die Wehrmacht im NS-Staat. Zeit der Indoktrination. Decker R. Von, Hamburg 1969
Walther Hubatsch (Hrsg.) : Hitlers Weisungen für die Kriegführung 1939-1945. Dokumente des Oberkommandos der Wehrmacht. Bernard & Graefe Verlag, 2. Auflage, Koblenz 1983
Hagen Fleischer : Im Kreuzschatten der Mächte. Griechenland 1941–1944 (Okkupation – Resistance – Kollaboration). Reihe : Studien zur Geschichte Südosteuropas, Frankfurt/M., Bern, New York, 1986
Gerhard Schreiber : Die italienischen Militärinternierten im deutschen Machtbereich, 1943–1945, Oldenbourg Wissenschaftsverlag, München 1990
Hannes Heer (Hrsg.) : Vernichtungskrieg. Verbrechen der Wehrmacht 1941–1944. Hamburg 1995
Walter Manoschek : „Serbien ist judenfrei“ : militärische Besatzungspolitik und Judenvernichtung in Serbien 1941/42. Oldenbourg Wissenschaftsverlag, München 1995
Hannes Heer : Stets zu erschießen sind Frauen, die in der Roten Armee dienen. 1995
Walter Manoschek : Die Wehrmacht im Rassenkrieg. Der Vernichtungskrieg hinter der Front, Picus Verlag, Wien 1996
Gerhard Schreiber : Deutsche Kriegsverbrechen in Italien. Täter, Opfer, Strafverfolgung. Ch. Beck, München 1996
Heribert Prantl (Hrsg.) : Wehrmachtsverbrechen. Eine deutsche Kontroverse. Hoffmann und Campe Verlag, Hamburg 1997
Christian Streit : Keine Kameraden. Die Wehrmacht und die sowjetischen Kriegsgefangenen 1941 - 1945. Dietz, Neuausgabe, Bonn 1997
Wilfried Loth, Bernd-A. Rusinek : Verwandlungspolitik : NS-Eliten in der westdeutschen Nachkriegsgesellschaft, Campus Verlag, Frankfurt/Main 1998
Hagen Fleischer, Loukia Droulia (Hrsg.) : Von Lidice bis Kalvryta. Widerstand und Besatzungsterror. Reihe : NS-Besatzungspolitik in Europa 1939–1945, Band 8, Berlin 1998
Rudolf Absolon : Die Wehrmacht im Dritten Reich. Aufbau, Gliederung, Recht, Verwaltung. Oldenbourg Verlag, 6 Bände
Rolf-Dieter Müller, Hans-Erich Volkmann (Hrsg.) : Die Wehrmacht. Mythos und Realität, herausgegeben im Auftrag des Militärgeschichtlichen Forschungsamtes, München 1999
Hermann Frank Meyer : Kommeno : erzählende Rekonstruktion eines Wehrmachtsverbrechens in Griechenland, Köln 1999
Karl Heinrich Pohl (Hrsg.) : Wehrmacht und Vernichtungspolitik. Militär im nationalsozialistischen System. Vandenhoeck & Ruprecht, Göttingen 1999
Gerd R. Ueberschär : NS-Verbrechen und der militärische Widerstand gegen Hitler. Primus Verlag, 2000
Detlev Bald, Johannes Klotz, Wolfram Wette : Mythos Wehrmacht. Nachkriegsdebatten und Traditionspflege., Aufbau Verlag, Berlin 2001
Hamburger Institut für Sozialforschung (Hrsg.) : Verbrechen der Wehrmacht. Dimensionen des Vernichtungskrieges 1941–1944. Hamburger Edition, 2., erweiterte Auflage 2002
Alexander Pollak : Die Wehrmachtslegende in Österreich. Das Bild der Wehrmacht im Spiegel der österreichischen Presse nach 1945, Böhlau Verlag, Wien 2002
Walter Manoschek : Vernichtungskrieg – Verbrechen der Wehrmacht 1941 bis 1944, in : Dirk Rupnow (Hrsg) : Wehrmachtsausstellung-en im Diskurs, Studien-Verlag, Wien 2002
Insa Meinen : Wehrmacht und Prostitution während des zweiten Weltkriegs im besetzten Frankreich, Edition Temmen, Bremen 2002
Wolfram Wette : Die Wehrmacht – Feindbilder Vernichtungskrieg Legenden ; S. Fischer Verlag, Frankfurt am Main 2002
Dieter Pohl : Verfolgung und Massenmord in der NS-Zeit 1933–1945. Wissenschaftliche Buchgesellschaft, Darmstadt 2003
Gerd R. Ueberschär : Orte des Grauens. Verbrechen im Zweiten Weltkrieg, Primus Verlag, Darmstadt 2003
Walter Manoschek, Alexander Pollak Ruth Wodak, Hannes Heer (Hrsg.) : Wie Geschichte gemacht wird. Zur Konstruktion von Erinnerungen an Wehrmacht und Zweiten Weltkrieg, Czernin Verlag, Wien 2003
Birgit Beck : Wehrmacht und sexuelle Gewalt. Sexualverbrechen vor deutschen Militärgerichten 1939–1945. Paderborn 2004
Christian Hartmann, Johannes Hürter, Ulrike Jureit (Hrsg.) : Verbrechen der Wehrmacht. Bilanz einer Debatte. München 2005
Jochen Böhler : Auftakt zum Vernichtungskrieg. Die Wehrmacht in Polen 1939. fiTb Frankfurt/M 2006
Jürgen Förster : Die Wehrmacht im NS-Staat. Eine strukturgeschichtliche Analyse, Oldenbourg Wissenschaftsverlag, München 2007
Johannes Hürter : Hitlers Heerführer. Die deutschen Oberbefehlshaber im Krieg gegen die Sowjetunion 1941/42. Oldenbourg Wissenschaftsverlag, 2. Auflage 2007
Peter Lieb : Konventioneller Krieg oder NS-Weltanschauungskrieg ? Kriegführung und Partisanenbekämpfung in Frankreich 1943/44 ; Oldenbourg Wissenschaftsverlag, München 2007

"Tous dopés : « Ein Reich, ein dope, ein Führer »"
Par Maria Malagardis — 26 octobre 2016
http://www.liberation.fr/debats/2016/10/26/ein-reich-ein-dope-ein-fuhrer_1524482?
OHLER Norman, Der totale Rausch. Drogen im Dritten Reich, Verlag Kiepenheuer & Witsch, 2015, 368 p.
(L’ivresse totale. Drogues sous le IIIe Reich.)

Dieter POHL : Die Herrschaft der Wehrmacht. Deutsche Militärbesatzung und einheimische Bevölkerung in der Sowjetunion 1941–1944, Oldenbourg Wissenschaftsverlag, München 2008

- Compromissions avec les EK, Einsatzkommandos  :
WETTE Wolfram, Karl Jäger. Mörder der litauischen Juden, Vorwort von Ralph Giordano, Frankfurt/M., Fischer Taschenbuch Verlag, 2011, 320 p.
http://www.zeit.de/2012/05/SS-Jaeger
Deutsche Besetzung der Ukraine 1941–1944
SNYDER Timothy, Black Earth. Der Holocaust und warum er sich wiederholen kann,
C. H. Beck Verlag, München 2015, 488 p.

- "On pouvait choisir une autre voie". Sauveurs en uniforme, par Wolfram Wette :
Sur la Wehrmacht et ceux qui se sont opposés

- "Opa war kein nazi" Nationalsozialismus und Holocaust im Familiengedächnis, paru en 2002 en Allemagne et « Grand-Père n’était pas un nazi ». National-socialisme et Shoah dans la mémoire familiale, avec la collaboration de Olaf Jensen ert Torsten Koch, Trad. de l’allemand par Olivier Mannoni, Collection NRF Essais, Gallimard 2013
Antisémitisme et persécutions dans l’Allemagne nazie

- Une exposition itinérante sur ce qu’était le droit autrefois, Was damals Recht war, militaires et civils devant les tribunaux militaires nationalaux-socialistes est en ce moment à Vienne.
20 000 personnes ont été exécutées.
http://www.stiftung-denkmal.de/
bpb, Centre fédéral pour l’éducation :
http://www2.bpb.de/veranstaltungen/T0GEBY,0,Was_damals_Recht_war__.html

- Les députés allemands ont adopté à une large majorité, mardi 8 septembre, une loi qui réhabilite les quelque 30 000 "traîtres de guerre" condamnés sous le régime nazi, pour désertion ou trahison en temps de guerre.

- Conférence de Jan Philipp Reemtsma, professeur à l’université de Hambourg, à l’IHA-Institut historique allemand :Violence et confiance : esquisse d’une théorie de la violence dans la civilisation moderne, le mardi, 29 septembre 2009 à 18h, Hôtel Duret-de-Chevry 8 rue du Parc-Royal 75003 Paris
http://www.dhi-paris.fr
Métro : Saint-Paul ou Chemin-Vert, Bus : 29

N.M. septembre 2009, août 2012- mai 2013-oct2016


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 2213 / 851559

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ressources pédagogiques  Suivre la vie du site Médiagraphie : déportation et génocide des Juifs   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.4 + AHUNTSIC

Creative Commons License