Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 379
Otages, fusillés, massacrés sous le nazisme - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Otages, fusillés, massacrés sous le nazisme

Maillé, Souges, Signes, Rouen, Mont Valérien, Oradour, Ascq
mercredi 22 novembre 2017

Journée Fusillés et massacrés de 1940 à 1945, 1er décembre 2017, de 9H30 A 17H, Auditorium de la Ville de Paris, 5 rue Lobau, Paris 4e, avec le Maitron et des associations de familles de fusillés, exécutés, massacrés.

La politique des otages a été définie dans un décret du Maréchal Wilhelm Keitel, commandant des forces armées allemandes en date du 16 septembre 1941 : elle prévoit des exécutions sans jugement d’otages en représailles d’assassinats de soldats allemands.

Fusillés et massacrés de 1940 à 1945, interventions sur Maillé, Souges, Signes, Rouen, Mont Valérien.
1er décembre 2017, de 9H30 A 17H, Auditorium de la Ville de Paris
5 rue Lobau Paris 4e métro Hôtel de Ville
http://maitron-en-ligne.univ-paris1.fr/spip.php?article196530
avec Georges Duffau-Epstein, Claude Pennetier, Antoine Grande...
Fusillés et massacrés de Maillé, Souges, Signes, Rouen, Mont Valérien, Châteaubriant, Voves, Rouillé, Aincourt
http://familles-de-fusilles.com/2017/10/
Les associations Union des juifs pour la résistance et l’entraide (UJRE) et Mémoire des résistants juifs de la MOI (MRJ-MOI) vous invitent à participer à l’hommage rendu au Cimetière du Père-Lachaise le vendredi 15 décembre 2017. Rendez-vous à 14 h 45 à l’entrée de la rue des Rondeaux, Paris 20° (M° Gambetta)

Fusillés par condamnation, otages, suicides sous la torture, civils massacrés par représailles, morts en action, mort au combat, exécutions sommaires.
Il y a une lettre de cadrage adressée à l’ensemble de la Wehrmacht pour organiser les exécutions.
Les otages sont choisis selon des critères : juif, communiste, étranger, père d’un résistant.

Les combattants qui sont jugés n’ont aucune chance : on ne peut les laisser en vie et les déporter, ils restent dangereux et pourraient continuer le combat.
Jean Robert, Vincent Faïta, Charles Bedos à Nîmes
Cf la résistance à Buchenwald ou à Auschwitz.
Ceux de l’Affiche rouge, ils sont coupables par essence.
Les femmes sont déportées ou envoyées en Allemagne pour être jugées et guillotinées.

L’âge des fusillés diminue avec l’avancement de la guerre.

Joseph Epstein, bon pour la légende, disponible sur le site du réalisateur Pascal Convert, 2009
http://www.pascalconvert.fr/histoire/joseph_epstein/bon_pour_la_legende_film.html

Fusillés du camp de Souge
Le commissaire Poinsot et ses inspecteurs sont au service de la Gestapo.
Les Allemands fixent la liste des otages sur proposition de Vichy, de gaullo-communistes, de communistes.

Un exemple, Alban Laval de Bègles en Gironde
Né en 1883 à Figeac, domicilié rue Ernest Renan à Bègles, syndicaliste, au PC,Alban travaille dans une entreprise liée aux chemins de fer. Il est licencié après la grève de 1938. Dénoncé comme communiste, il est arrêté en juin 1941 suite à un attentat à Pessac, interné au camp de Mérignac et fusillé comme otage le 24 octobre 1941 au camp de Souges. Sa fille, Albanie, était institutrice. La mémoire de son père était entretenue par la population dans le quartier populaire de Bègles.
http://maitron-fusilles-40-44.univ-paris1.fr/spip.php?article160833&id_mot=9444

Meyer Rosner, un étudiant juif caché au château d’Aylies chez de Haut de Sigy, à Barran, Gers, résistant sous le nom de Pierre-Emily est arrêté. Il a de fausses pièces d’identité en liaison avec Goy et le Docteur Demandes. Envoyé en déportation par le "train fantôme" son voyage se termine à la synagogue de Bordeaux d’où il est extrait avec une dizaine de camarades pour être fusillés au camp de Souges.
Le Chant des partisans imprimé pour la première fois à Auch (Gers)

René TERRISSE, Face aux pelotons nazis, Souge, le Mont Valérien du Bordelais, Bordeaux, Aubéron, 2000
Christophe DABITCH , 24 octobre 1941, Bordeaux, les 50 otages, un assassinat politique, Éditions C.M.D, 1999
Comité du souvenir des fusillés de Souge (ouvrage collectif), Les 256 de Souge, fusillés de 1940 à 1944, Le Bord de l’eau, 2014
http://www.fusilles-souge.asso.fr/
https://theconversation.com/la-politique-des-otages-sous-loccupation-86815?utm
CASTAING DUROU, Hommage aux fusillés de la région bordelaise, tome 1 et 2, CNRD, Résistance unie, 2011.
Des otages du Train fantôme :

Train fantôme, Sorgues

Cf. Le rôle de la SNCF dans la Déportation

Mont Valérien
Mont Valérien
Premier lieu d’exécution des otages.

Photo d’exécution au Mont Valérien : une exécution codifiée avec 40 fusils sur deux rangs, le 21 février 1944, l’Affiche rouge. (Au départ 15 hommes fusillent). Là, 40, pour diluer les responsabilités et pour que ces soldats restent opérationnels pour le combat, explique Antoine Grande.

Les noms des fusillés au Mont Valérien

Mont Valérien, aux noms des fusillés, un film de Pascal Convert, 2003
http://www.pascalconvert.fr/histoire/mont_valerien/aux_noms_des_fusilles.html

Signes
André Aune (Bertier) chef de l’AS, membre du MUR, fusillé à Signes un lieu baptisé depuis le « vallon des fusillés ».
La Résistance à Marseille, 7e arrondissement
GUILLON Jean-Marie, « De la mort de maquisards au souvenir de la Résistance. Signes (Var), 2 janvier 1944-2 janvier 2006 » in G. Buti et A. Carol dir., Comportements, croyances et mémoires, Europe méridionale XVe-XXe s. Etudes offertes à Régis Bertrand, Aix-en-Provence, PUP, 2007

Rouen
Les fusillés de la Seine-inférieure à Rouen, partent pour le Madrillet.
Cf. texte de Françoise Bottois : Valentin Feldman, professeur de philosophie s’écrie s’adressant aux soldats allemands :
"Imbéciles, c’est pour vous que je meurs !"

Des navires de "France-navigation" [1] acheminent des armes de l’Urss vers l’Espagne via Bordeaux, puis Barcelone.

Il y a des Rouennais dans la "réserve à otages" au fort de Romainville.

- Massacres d’Ascq
Ascq
- Massacre d’Oradour

Oradour

Photo donnée à Yvette Lévy par les CM2 de l’école Pierre Brossolette à Noisy le sec.
Oradour
Robert Hébras, Oradour, Avant que ma voix ne s’éteigne

Robert Hébras, Laurent Borderie, Avant que ma voix ne s’éteigne, Éd. Elytel, 2014
Bartolomé Bennassar, La guerre d’Espagne et ses lendemains, Perrin, 2004

La guerre d’Espagne, Burnett Bolloden, Agone, 2014

-  Les fusillés de Chavannes  : Jacques Voyer, né en1922 à Marseille, fusillé le 27 juin 1944 à Lèves au lieu-dit de Chavannes (Chartres, Eure-et-Loir) ; résistant de la France libre, agent du BCRA.
http://www.cactus.press/fr/14/4/304/Les-fusill%C3%A9s-de-Chavannes.htm

- Saucats en Gironde
Des lycéens et ex-élèves de Montaigne à Bordeaux, sont massacrés à Saucats en Gironde : le 14 juillet 1944, des soldats allemands, épaulés par des miliciens, ont massacré treize jeunes maquisards, élèves ou anciens élèves du lycée Michel Montaigne à Bordeaux, à la Ferme de Richemont à Saucats. http://www.ffi33.org/Communes/33650/Prix%201945.PDF

Ferme de Richemont

Massacre du fort de Côte-Lorette ou massacre de Saint-Genis-Laval : exécution par les occupants allemands d’environ 120 détenus de la prison Montluc au fort de Côte-Lorette à Saint-Genis-Laval le 20 août 1944.

Liste de massacres perpétrés par les forces allemandes en France durant la Seconde Guerre mondiale par des Waffen-SS, des unités de la Wehrmacht, de la Kriegsmarine, de la Gestapo, du SIPO-SD et par leurs auxiliaires français.
6 000 Français massacrés ou tués par les Allemands ou leurs alliés, 25 000 fusillés, 27 000 résistants morts en déportation, 76 000 déportés juifs.
Les Waffen-SS sont les plus brutaux.
Wehrmacht, Waffen-SS et Sipo/SD, Fondation de la Résistance, Paris, 2007 : La répression allemande en France 1943-1944 par Peter Lieb.

Dominique Lormier, Les crimes nazis lors de la libération de la France 1944-1945, Paris, Cherche midi, 2014.
NM

[1Suite à la non-intervention de Blum, France-Navigation est une compagnie maritime créée en 1937 pour fournir des armes et produits divers aux Républicains espagnols durant la guerre d’Espagne.