Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 378
Maillé, Visite à la Maison du souvenir, lieu de mémoire - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d'Auschwitz]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d’Auschwitz

Maillé, Visite à la Maison du souvenir, lieu de mémoire

par Martine Giboureau
mercredi 10 août 2011

Le 25 août 1944, 124 personnes de 3 mois à 89 ans, dont de nombreux enfants, sont massacrées à Maillé, village d’Indre et Loire.

Maison du souvenir à Maillé, lieu de mémoire ; centre d’étude sur les populations civiles en temps de guerre

Que s’est-il passé le 25 août 1944 ? La maison du souvenir permet de reconstituer le massacre dans ce village d’Indre et Loire, au sud de Sainte Maure de Touraine, son contexte, les circonstances qui l’ont précédé.

En juin 1940, Maillé (500 habitants) est occupé par les troupes allemandes : 150 soldats sont chargés de surveiller la ligne de démarcation toute proche. Le village présente une situation stratégique importante étant proche de voies de communication importantes (voie ferrée et nationale 10 nord-sud ; axe routier ouest-est) et de la caserne de Nouâtre.

Toutefois, au mois d’août 1944, les Américains approchent, l’espoir de la délivrance est renforcé et les actes de résistance contre l’occupant se multiplient.

Mais le 25 août 1944, une centaine de soldats allemands quitte le village en flammes après avoir massacré 124 personnes de 3 mois à 89 ans, 37 hommes, 39 femmes, 48 enfants et brûlé 52 habitations.

Un document a été trouvé, planté sur un mort, avec la mention :
"C’est la punission des terrorists et leurs assistents."

L’épisode de Maillé est évoqué au tribunal militaire international de Nuremberg lors de l’audience du 31 janvier 1946 : « ... ce pays a été entièrement détruit le 25 août 1944 et un grand nombre de ces habitants ont été tués ou grièvement blessés. Ces destructions et ces crimes n’ont pas été motivés par aucune action terroriste, par aucune action de FFI. »

Malgré les enquêtes approfondies, seul le sous-lieutenant allemand Gustav Schlüter a pu être identifié. Il a été condamné à mort par contumace par le tribunal militaire de Bordeaux en 1952 pour complicité de crime de guerre dans le massacre de Maillé. Il n’a jamais été retrouvé selon les informations fournies par la Maison du Souvenir. Mais d’autres sources [1] indiquent que Gustav Schlüter est mort en 1965 à Hambourg.

Le village a été entièrement reconstruit entre 1945 et 1960.

Mémorial de Maillé au bord de l’autoroute
photo Martine Giboureau

Le parcours muséographique présenté par la Maison du Souvenir ouverte en 2006 est riche en informations, très émouvant et replonge le visiteur dans la vie quotidienne brutalement interrompue par le massacre. Des expositions temporaires donnent un éclairage complémentaire.

Pour visiter la Maison du Souvenir :
http://www.maisondusouvenir.fr/pour-visiter-la-maison-du-souvenir/

Martine Giboureau

En 2004, le Procureur général du parquet de Dortmund, M. Ulrich Maaβ, spécialiste des crimes de guerre, a ouvert une procédure de crime de guerre contre X, imprescriptible en Allemagne. Il s’est rendu en juillet 2008 et janvier 2009, à Maillé, pour évoquer avec les rescapés, les avancées de son enquête.
Ce sont des hommes très jeunes qui ont commis ces crimes, sans doute des soldats de la 17éme SS-Panzergrenadierdivision.

Sur une aire de parking de l’autoroute A 10, une plaque

en souvenir des victimes de Maillé

Bibliographie, sitographie
Histoire et mémoire d’un massacre : Maillé, Indre et Loire, par Sébastien Chevereau (chef du projet Maison du Souvenir) et Luc Forlivesi (directeur des Archives départementales d’Indre-et-Loire) :
Dossier sur la mémoire du massacre :
http://www.fondationresistance.org/documents/ee/Doc00004-008.pdf
La liste des victimes :
http://memoiredoradour.voila.net/maile.htm

Maillé, un crime sans assassins, documentaire réalisé par Christophe Weber, 79 minutes, 2011 :
http://www.agoravox.fr/actualites/societe/article/maille-et-les-verites-d-un-ancien-96281

Le maire de Maillé convie Robert Hébras survivant d’Oradour sur Glane, à remettre l’ordre national du mérite à Serge Martin, président de l’association Pour le souvenir de Maillé, le 27 octobre 2012.

Monument au bord de l’A 10 :

monument pour les morts de Maillé

Massacre de Maillé : que s’est-il passé ? déc. 2010 :
http://www.arte.tv/fr/Comprendre-le-monde/arte-journal/nav/3581892,CmC=3581352.html
25 août 1944, Maillé : un crime sans assassins, documentaire, 79 min, 2011, de Christophe Weber

Wehrmacht ou Waffen-SS ?
http://www.fr-online.de/politik/ein-deutsches-massaker/-/1472596/3449826/-/index.html

Parmi les camps en France, le camp de La Lande-des-Monts, était situé près de Tours :
http://www.monts.org/fic_articles/220/pdf_camp_de_la_lande.pdf
Histoire du Camp de la Lande
Ce camp a fonctionné de 1940 à janvier 1944. Il était à proximité de la ligne Paris-Bordeaux.
http://www.monts.org/index.php?rub=25

Photos NM

août 2011


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 1931 / 902072

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ressources pédagogiques  Suivre la vie du site Rubriques et articles  Suivre la vie du site Lieux de mémoire   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License