Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

BASS Julius

mercredi 1er décembre 2021

BASS Julius, 40 ans en 1944, décédé à Dora le 27 février 1945

Fils de David et Éléonore Steonhof, Julius Bass est né le 2 mai 1903 à Balassagyarmat, une ville hongroise de l’Empire d’Autriche-Hongrie, située aujourd’hui à la frontière de la Hongrie et de la Slovaquie. Il se marie le 27 octobre 1926 à Vienne avec Amélie Gross. Ils émigrent en France durant l’entre-deux-guerres. Ils vivent tout d’abord à Paris au 69, rue de la Tombe Issoire, dans le 14ème arrondissement. Il est dit technicien radio sur sa fiche d’internement à Drancy. À la déclaration de guerre, il s’engage comme volontaire dans la légion étrangère, puis est probablement démobilisé.

Le couple, de confession juive, quitte Paris après la promulgation des lois antisémites et se réfugie en zone dite libre, pensant probablement y être plus en sécurité. Ils vivent au 24 rue de Saint Cyr, à Lyon. Il est dit dans son dossier de déporté qu’« il travaillait dans la Résistance », sans plus de renseignement. Julius Bass est arrêté le 16 mai 1944. Il est incarcéré plus d’un mois à la prison Montluc. Peut-être subit-il alors des interrogatoires au siège de la Gestapo, boulevard Berthelot.

Il est transféré à Drancy le 21 juin dans un important convoi de Juifs venant de Lyon. La fiche de son carnet de fouille dit qu’il remet au chef de la police du camp la somme de 17496 francs, et une montre en or puisque chaque interné devait remettre argent et objets de valeur à son arrivée au camp. Il reçoit le numéro matricule 24323. Le 30 juin, il est conduit à la gare de Bobigny avec 1 156 internés destinés à être déportés vers le centre de mise à mort d’Auschwitz-Birkenau. C’est le 76ème convoi de déportés juifs parti de Drancy.

Le voyage qui dure quatre jours est insupportable du fait de la chaleur de l’été. Le 4 juillet, le convoi entre à l’intérieur du camp de Birkenau sur la « rampe » d’Auschwitz. Les travaux de Serge Klarsfeld ont permis d’apprendre que 398 hommes sur 654 sont sélectionnés pour le travail forcé. Ce sont généralement les plus jeunes. Le nombre de déportés choisis pour ce travail d’esclave, environ la moitié, est beaucoup plus élevé que celui des transports précédents car les camps deviennent, la dernière année de la guerre, un vivier de travailleurs pour l’industrie de guerre.

Julius Bass entre au camp d’Auschwitz III situé à une dizaine de kilomètres d’Auschwitz près du village de Monowitz. Y était installée l’usine surnommée « Buna », d’IG Farben-Industrie destinée à fabriquer du caoutchouc synthétique. On ne connaît pas son numéro matricule. Il a pu recevoir le A-16546 .

Le 18 janvier 1945, il fait partie des 250 à 300 déportés du convoi 76 évacués du camp de Monovitz. Il effectue la première marche de la mort, une marche de 60 kilomàtres sur des routes enneigées , en plein hiver, jusqu’à la ville de Gleiwitz, un Kommando du camp d’Auschwitz. Le 20 ou le 21 janvier, 2451 déportés sont entassés dans des wagons à charbon que les hommes rentrés dénommaient « wagons découverts », car sans toit, donc ouverts à tous les vents, à la neige et au froid, sans recevoir de nourriture. Après six jours de transport, il arrive vivant avec 35 hommes du convoi 76, le 28 janvier 1945 au camp de Dora. Il reçoit le matricule 106783. Logé au Block 135, il est admis au « Revier » du camp le 17 février. Il y décède le 27 février à 8h30, probablement épuisé comme la moitié des hommes arrivés vivants au camp de Dora et décédés au cours des mois de février et mars 1945.
Après la guerre, sa femme gardera l’espoir pendant quelques mois de revoir son mari vivant.


Carte établie à l’arrivée au camp de Dora.Y figurent, nom , prénom, date de naissance et numéro matricule.

DAVCC AC 21P 421811- Mémorial de la Shoah-Archives d’Arolsen

Chantal Dossin

Retour à la liste du convoi 76


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 23 / 2157173

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Convoi 76  Suivre la vie du site Liste et notices biographiques   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.14 + AHUNTSIC

Creative Commons License