Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Des livres sur l’antisémitisme, la déportation, la Shoah

Un moyen pédagogique, le livre
vendredi 18 septembre 2020

Une série de titres portant sur l’antisémitisme, la déportation, le système concentrationnaire et la Shoah.

  • L’espèce humaine (témoignage de déporté politique) , Robert Antelme

Robert Antelme retrace la vie d’un Kommando (Gandersheim) du camp de Buchenwald : 500 hommes « encadrés » par des droits communs sous les ordres des SS. Le seul objectif des ces détenus : survivre. La pire atteinte : se sentir contesté comme homme, comme membre de l’espèce humaine.

  • Aucun de nous ne reviendra (témoignage), Charlotte Delbo

Charlotte Delbo fait partie d’un convoi de 230 femmes qui, le 24 janvier 1943, quittent Compiègne pour Auschwitz.
Son récit est une suite de moments de la vie du camp : l’appel, l’adieu, le commandant, la soif...Elle évoque les souffrances subies avec « même pudeur, même déchirure, même atroce tendresse » qu’Alain Resnais dans Nuit et Brouillard. D’autres ouvrages complètent celui-ci.
Charlotte Delbo, résistante, écrivain de la déportation, par Ghislaine Dunant

  • Journal d’Anne Frank (journal intime) , Anne Frank

Née à Francfort sur le Main en 1929, Anne a une sœur plus âgée. La famille émigre aux Pays-Bas en 1933 car cet Etat semble à l’abri de la menace nazie. Au début de l’occupation la vie se poursuit normalement avant que le père, Otto Frank, ne décide de se cacher avec sa famille. Anne tient donc son journal du 12 juin 1942 au 1° août 1944. C’est la réflexion d’une adolescente sur une période de l’Histoire mais aussi sur les rapports entre des êtres humains dans un espace clos.

  • La liste de Schindler, Thomas Keneally

Oskar Schindler, né en 1908 à Zwittau, dans les Sudètes, industriel allemand, opportuniste sans scrupules, membre du parti nazi, ouvre à Cracovie, en 1943, une usine de vaisselle émaillée. La main d’œuvre de ses ateliers est juive. Elle lui est fournie à bon marché contre des cadeaux par le commandant du camp de travaux forcés de Plaszow, Amon Goeth, un homme sadique et débauché. Contre toute attente, l’énigmatique Oskar Schindler deviendra un « Juste » en sauvant la vie de plus de 1100 Juifs.
Quand le camp de Plaszow est liquidé, il transfère son usine à Brünnlitz. En déployant intelligence, ruse et énergie colossale, il leur permettra d’échapper à l’enfer du camp d’extermination d’Auschwitz-Birkenau.

La liste de Schindler, 25 ans après, un film pour les élèves

  • Des hommes ordinaires (« journal de marche ») , Charles Browning

Charles Browning, à travers l’histoire d’un bataillon de réserve de la police allemande, montre l’élimination des Juifs polonais du district de Lublin (exécutions par balle, déportations vers Treblinka) de juillet 1942 à novembre 1943. Ils étaient 500 policiers, il y eut plus de 80 000 victimes.
L’auteur s’appuie sur les archives judiciaires de l’Etat de Hambourg (procès tenus dans les années soixante).
Politique nazie, travailleurs juifs, bourreaux allemands, Browning

  • Si c’est un homme (témoignage) , Primo Levi

Né à Turin en 1919, Primo Levi, Juif italien, est arrêté par la Milice fasciste en décembre 1943 et déporté à Auschwitz en février 1944. Il est là lors de la libération du camp par les Soviétiques le 27 janvier 1945. Dans la préface il annonce que son intention n’est pas de fournir de nouveaux détails atroces sur les camps d’extermination mais plutôt de « fournir des documents à une étude dépassionnée de certains aspects de l’âme humaine ».
A la fin du livre se trouve un appendice écrit en 1976 dans lequel Primo Levi répond aux questions qui lui ont été posées le plus souvent par des lycéens.

« Peut-être pourrons-nous survivre aux maladies et échapper aux sélections, peut-être même résister au travail et à la faim qui nous consument ? […] Nous avons voyagé jusqu’ici dans les wagons plombés, nous avons vu nos femmes et nos enfants partir pour le néant ; et nous, devenus esclaves, nous avons fait cent fois le parcours monotone de la bête au travail, morts à nous même avant de mourir à la vie, anonymement. Nous ne reviendrons pas. Personne ne sortira d’ici, qui pourrait porter au monde, avec le signe imprimé dans sa chair, la sinistre nouvelle de ce que l’homme, à Auschwitz, a pu faire d’un autre homme. »
Primo Levi, Si c’est un homme, 1947
Primo Levi, écrivain et témoin
http://clioweb.canalblog.com/archives/2020/10/29/38616381.html

  • La mort est mon métier (roman) , Robert Merle

Robert Merle retrace la vie du commandant d’Auschwitz, R.Hoess, à travers un personnage fictif : R.Lang. Il s’appuie pour cela sur les procès-verbaux du procès de Hoess et sur les comptes rendus des psychiatres.
Ce livre permet de relire l’histoire de l’Allemagne de la première guerre mondiale à la chute du III° Reich et de voir comment un « homme ordinaire » a exercé son métier (administrer la mort à grande échelle) de « son mieux ».

  • Le grand voyage (témoignage de déporté politique), Jorge Semprun

Né en 1923 à Madrid, Jorge Semprun vit en exil après la victoire de Franco. Étudiant au lycée Henri IV, poète qui connaît le milieu intellectuel parisien, il rentre dans la Résistance. Déporté en 1944 il raconte son voyage vers le camp de Buchenwald et sa vie jusqu’à la libération de ce camp tenu par des prisonniers politiques. Toutefois son récit ne suit absolument pas l’ordre chronologique et comporte de fréquents retours en arrière et des projections dans l’avenir.
La lecture de cet ouvrage peut être complétée par L’écriture ou la vie du même auteur (1994, Folio).

  • Mauss, BD, Art Spiegelman
    Art Spiegelman est le fils d’un survivant. Son livre, composé de deux volumes de bande dessinée en noir et blanc, décrit l’histoire d’une souris dont le chat a décidé d’avoir la peau. Tous les personnages sont représentés par des animaux : les Juifs sont des souris, les nazis - des chats, les Polonais non-juifs - des cochons et les Américains - des chiens. Ainsi peut-on suivre l’histoire de sa famille : les années d’avant-guerre, les persécutions, leur arrivée au camp d’Auschwitz, l’émigration aux Etats-Unis...
    Mais Mauss est aussi le récit d’une autre traque, celle d’un père par son fils qui veut lui arracher l’histoire de sa vie, se conformant à l’obligation de se souvenir (« Zakhor », souviens-toi en hébreu).

Extraits du PC N°8 - Un moyen pédagogique : Le livre -Laurence Guérin et Laurence Krongelb, 2000.

La Shoah en CM2 : fiches de lecture

Témoignages

CR Livres, films, expos, à lire, à voir, écouter

Bibliographie de témoins de la déportation
Jacob le Menteur , Jurek Becker
Le ghetto de Lodz, « Jakob le menteur » et Jurek Becker
Francine Christophe
Francine Christophe, une enfant dans le monde des camps

Témoins et acteurs :
http://clioweb.canalblog.com/archives/2018/09/25/36735482.html

- La déportation dans les camps nazis, médiagraphie
http://clioweb.free.fr/camps/deportes.htm

Etudier la déportation de répression et la déportation de persécution