Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Les grades dans la SS, la Wehrmacht et les équivalences dans l’armée française

dimanche 1er mars 2015

La Schutzstaffel (SS) section de protection, est créée le 4 avril 1925 pour servir de garde personnelle à Hitler. Himmler, Reichsführer-SS, la dirige à partir du 6 janvier 1929.
GröFaZ est le surnom donné à Hitler Oberbefehlshaber‎ (commandant supérieur des forces armées) 1935–1945, acronyme de Größter Feldherr aller Zeiten le plus grand guerrier de tous les temps, après la défaite de Stalingrad en 1943.

Années 1934 à 1945

Il faut distinguer les grades dans la SS et ceux dans la Wehrmacht, ils sont bien distincts. La SS a des grades spéciaux pour éviter de reproduire les grades de la Wehrmacht qui sont inspirés des grades de l’armée française.

Reichsführer-SS (Generalfeldmarschall) : grade réservé à Heinrich Himmler, chef suprême des SS (= maréchal)
SS-Oberst-Gruppenführer (Generaloberst) : général d’armée
SS-Obergruppenführer (General) : général de corps d’armée
SS-Gruppenführer (Generalleutnant) : général de division
SS-Brigadeführer (Generalmajor) : général de brigade
SS-Oberführer : il s’agit d’un grade spécifique à la SS qui, dans les autres armées, serait intermédiaire entre ceux de colonel et général
SS-Standartenführer (Oberst) : colonel
SS-Obersturmbannführer (Oberstleutnant) : lieutenant-colonel
SS-Sturmbannführer (Major) : major (commandant dans l’Armée française)
SS-Hauptsturmführer (Hauptmann) : capitaine
SS-Obersturmführer (Oberleutnant) : lieutenant
SS-Untersturmführer (Leutnant) : sous-lieutenant
SS-Sturmscharführer (Hauptfeldwebel (de)) : sergent-major (major dans l’Armée française)
SS-Hauptscharführer (Oberfeldwebel) : adjudant-chef
SS-Oberscharführer (Feldwebel) : adjudant
SS-Scharführer (Unterfeldwebel (de)) : sergent-chef
SS-Unterscharführer (Unteroffizier) : sergent
SS-Rottenführer (Obergefreiter (de)) : caporal-chef
SS-Sturmmann (Gefreiter (de)) : caporal
SS-Oberschütze (de) (Obersoldat (de)) : soldat de 1re classe
SS-Schütze soldat de 2e classe
SS-Mann : simple soldat
SS-Anwärter : prétendant
SS-Bewerber : postulant

Dans les camps :
Erster Schutzhaftlagerführer (premier chef de camp de détention préventive).

Il existait quatre fonctions d’encadrement subordonnées au Schutzhaftlagerführer : Rapportführer (chef du rapport), Arbeitsdienstführer (chef du travail forcé), Blockführer (chef de bloc) et Kommandoführer (chef de section de travail extérieur).
https://fr.wikipedia.org/wiki/Grades_de_la_Schutzstaffel

Sturmabteilungen (SA) : troupes d’assaut, « décapitées » avec l’assassinat de Röhm en 1934 pour plaire à la Wehrmacht.

Wehrmacht : force de défense, armée régulière du IIIe Reich. La Wehrmacht a été créée en 1935 en ne respectant pas le Traité de Versailles.

Implication de la police allemande dans les crimes de masse

L’école de police de Fürstenfeldbruck a joué un rôle dans les crimes commis par les forces de l’ordre pendant la dictature nationale-socialiste.
Seuls quelques bourreaux ont été jugéd, beaucoup ont pu poursuivre leur carrière dans l’appareil policier de la République fédérale.
http://sz.de/1.3763115

https://www.fuerstenfeldbruck.de/ffb/web.nsf/id/li_polizeischuleimnationalsozailismus.html

Sven DEPPISCH, Täter auf der Schulbank. Die Offiziersausbildung der Ordnungspolizei und der Holocaust, Tectum-Verlag 2017, 672 S.

À Ludwigsburg se trouve le Service central d’enquêtes sur les crimes nationaux-socialistes :http://www.zentrale-stelle.de/pb/,Lde/Startseite

NM


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 12250 / 2025704

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ressources pédagogiques  Suivre la vie du site Lexiques, chronologie, procès   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.14 + AHUNTSIC

Creative Commons License