Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

José Soler-Torrens, Catalan, mort en déportation

dimanche 8 mai 2022

Stalag, Mauthausen, Gusen

Soler-Torrens, José : Deportados a campos nazis

Joseph Soler Torrens, photo F. Bellin

En El Palà de Torroella (@AjuntamentNavas), la localidad donde vivió Josep, una 🔶 #Stolpersteine le recuerda.

Dans la ville où il a vécu, une Stolperstein le rappelle
Nombre de la Persona : SOLER TORRENS, José
Nacido el : 12/09/1909
Población : Navàs Né à : Navas / Espagne
Provincia/Región/País : Cataluña-Barcelona

Exil 1939 : Retirada
Les Républicains espagnols sont 500 000 à passer : à Banyuls, au Boulou, à Prats de Molló, en Cerdagne, les nord-Catalans assistent impuissants au déferlement de cette marée humaine.

Arrêté en 1940
Stalag o Prisión
Nombre : XI-B (Fallingbostel)
Número de Prisionero : 87163

  • Deportación
    Fecha : 27/01/1941
    Campo de Concentración : Mauthausen
    Primera Matrícula : 5765

De nombreux réfugiés républicains espagnols sont déportés au camp de Mauthausen.
Le camp de Mauthausen, 1938-1945, Autriche
Les rouges républicains espagnols ont le triangle bleu des apatrides car Franco leur a retiré la nationalité et ils ont un S pour Rot Spanier Espagnol rouge.

Último Destino
Estado : Fallecido
Fecha : 25/12/1941
OTD en 1941 era asesinado en el campo de concentración de Gusen le : 25/12/1941

Gusen : Außenlager de Mauthausen (camp extérieur)
http://www.gusen.org/

Libération du camp : 5 mai 1945

Los españoles antifascistas saludan a las fuerzas liberado-ras
Испанские антифашисты приветствуют освободителей

http://clioweb.canalblog.com/archives/2015/05/04/31999855.html

Il n’est pas prévu d’évacuer les Résistants espagnols internés. Les Américains veulent les enfermer dans des camps de Personnes déplacées.

L’exil
https://francearchives.fr/article/239450434

  • Rotspanier (Les Espagnols rouges)

Exposition à Argeles-sur-Mer (23 avril-21 mai)
Les réfugiés hommes aptes ont été enrôlés dans les CTE, Compagnies de travailleurs espagnols en 1939, transformés en 1940 en GTE Groupements de travailleurs étrangers.

L’Allemagne a besoin de main d’oeuvre. Il est prévu dans la convention d’armistice avec Vichy que l’Allemagne recrute des travailleurs spécialisés du bâtiment dans les camps et parmi les GTE (Groupements de travailleurs étrangers) de la zone libre.

La commission Todt recrute, puis réquisitionne des Républicains espagnols avec l’aide de Vichy.
Il y a des volontaires Transportspanier (Espagnols de transport) et les réquisitionnés sont les Rotspanier, des travailleurs forcés, suspects.
En 1941 des internés à Argelès passent la ligne de démarcation. Les Espagnols vont travailler à la construction du mur de l’Atlantique et des bases sous-marines.

Base sous marine Bordeaux-Bacalan, photo F. Bellin

Des travailleurs étrangers pendant la dernière guerre, travaillaient sur les canaux d’irrigation de l’Ille-sur-Têt.

Cabane avec plaque, photo F. Bellin
GTE à Ille sur Têt
  • Exposition de photos, galerie Marianne, Rue du 14 Juillet
    66700, Argeles-sur-Mer
    Cette exposition partie de Bordeaux, était visible à Berlin débur 2022 :
    « Rotspanier ». Spanische Zzwangsarbeiter während des Zweiten Weltkrieges
    https://www.ns-zwangsarbeit.de/presse-und-fotos/fotos/#c749

Conférences : Rotspanier, travailleurs forcés espagnols, victimes oubliées, l’exil des Républicains espagnol,
les CTE -GTE,
21 mai 2022, projection au Mémorial d’Argeles du film de Jérome Prieur, Le mur de l’Atlantique.

En Espagnol, français et allemand :
http://rotspanier.net/

De nombreux républicains espagnols espèrent franchir la frontière des Pyrénées pour combattre Franco. La frontière est fermée. En février 1948, guerre froide oblige, la frontière est rouverte, les relations avec l’Espagne franquiste se normalisent.

La Retirada, exil des Républicains espagnols, Argelès, Saint Cyprien

Le camp d’Argelès, film documentaire de Felip Solé

Base sous-marine de Bordeaux-Bacalan

La guerre d’Espagne, Burnett Bolloden, Agone, 2014

NM