Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 378
Le combat de Irene Harand contre la haine raciale - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Le combat de Irene Harand contre la haine raciale

fondatrice en Autriche en 1933 du "Mouvement contre la haine raciale et contre la misère"
lundi 2 décembre 2013

"Kampf gegen das Hakenkreuz"
Le combat d’Irene Harand (1900-1975) contre le national-socialisme et l’antisémitisme en Autriche.

Weltbewegung gegen Rassenhass und Menschennot

Irene Harand nait à Vienne en 1900 dans une famille catholique et monarchiste. Elle travaille comme secrétaire chez l’avocat Moritz Zalman, fondateur de la Fédération des petits retraités et épargnants.
Ils créent en 1930 le Österreichische Volkspartei (ÖVP), mais obtiennent très peu de voix.

Harand-Bewegung, 1933-1938
Irene crée en 1933 le Mouvement mondial contre la haine raciale et contre la misère (Weltbewegung gegen Rassenhass und Menschennot).
L’ouvrage d’Irene HARAND, So ? oder so ? - Die Wahrheit über den Antisemitismus (De cette façon-ci ou de cette façon-là ? La vérité sur l’antisémitisme.), Österreichische Volkspartei, Vienne, 1933, est diffusé à plus de 60 000 exemplaires.

"So oder so", brochure

Elle a organisé des meetings contre l’antisémitisme dans lesquels elle a rassemblé beaucoup de monde, plus de 2 000 personnes à la Wiener Zirkushalle.
En 1935 elle publie, Sein Kampf, Antwort an Hitler, Vienne, autoédition, 350 p., à 15 000 exemplaires, traduit en français et en anglais.
Elle répond point par point à l’antisémitisme de Hitler.

"Son combat"

"Hitler veut dominer le monde". Alors que malgré son interdiction, le parti national-socialiste devient de plus en plus fort en Autriche, Irene s’allie avec le clérical-fasciste Dollfuß [1], en espérant éviter l’Anschluss.
Avec Moritz Zalman, elle édite un hebdomadaire Gerechtigkeit (justice) à 28 000 exemplaires, aussi en polonais et français, qui sont diffusés dans une quarantaine de pays, contre les "barbares bruns".

En 1936, le mouvement compte en Autriche, 30 000 participants et le nombre de sympathisants est autour de 80 000.

Après l’humiliation de Schuschnigg par Hitler, le 12 mars 1938, les troupes allemandes franchissent la frontière autrichienne.

Quand la Gestapo vient pour arrêter Irene Harad dans son bureau à Vienne, elle est à Londres. Sa tête est mise à prix, ses écrits brûlés, son mouvement interdit.
Elle essaie de faire sortir d’Autriche Moritz Zalman avec de faux papiers, mais il est trahi par le passeur et il est interné et assassiné à Sachsenhausen.
Elle se réfugie aux États Unis où elle aide les exilés, Austrian Forum. Elle continue à faire des conférences contre Hitler.

Médiagraphie :

http://www.zeit.de/2013/44/irene-harand-weltbewegung-gegen-rassenhass-nationalsozialismus
1933 : HARAND Irene, So ? oder so ? - Die Wahrheit über den Antisemitismus (D’une façon ou d’une autre. La vérité sur l’antisémitisme.), Österreichische Volkspartei, Vienne.
1935 : HARAND Irene, Sein Kampf, Antwort an Hitler, Vienne, autoédition, traduit en français et en anglais :
http://www.wissensnavigator.com/documents/HarandSK.pdf

KLÖSCH Christian, SCHARR Kurt, WEINZIERL Erika, Gegen Rassenhass und Menschennot, Studien Verlag, 2004, 324 p. avec un CD.

"Contre la haine raciale et la misère" Irene Harand

Des justes en Autriche : Die Gerechten Österreichs :
http://www.maislinger.net/gerechte/inhaltsverzeichnis.htm

Nicole Mullier, janvier 2014

[1Dollfuß : conservateur, chrétien, nationaliste, installe un pouvoir autoritaire, l’austrofascisme. Antinazi, il fonde une ligue d’extrême droite, le Front patriotique. Suite à une grève, le parti socialiste est interdit. Dollfuß est assassiné en 1934.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 345 / 968600

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ressources pédagogiques  Suivre la vie du site Rubriques et articles  Suivre la vie du site Résistance au nazisme   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License