Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

CHICHEPORTICHE Samuel, Joseph, et Maurice

jeudi 15 avril 2021

Samuel, Joseph et Maurice Chicheportiche, trois enfants âgés de 11 ans, 9 ans et 8 ans, assassinés à Auschwitz.

Samuel, Joseph, et Maurice sont les enfants de David Chicheportiche et d’Esther Nedjar Ils sont nés à Seda Boussah, c’est-à-dire Alger. Le père était commerçant en tissus et épicerie.

En 1937, la famille quitte l’Algérie pour la France , en raison des difficultés de leur commerce, menacé de faillite et de liquidation judiciaire. Ils habitent dans le 11ème arrondissement, au 3 rue Henri Renvier. Le père est alors cordonnier. En 1944 , les trois aînés sont placés dans une maison d’enfants de la Fondation Louise Koppe. Fondées en 1891 par Louise Koppe, une féministe avant l’heure, ces maisons accueillaient des enfants de 3 à 20 ans issus de familles dans la difficulté et se donnaient pour but de les aider à grandir.

Or David Chicheportiche était tuberculeux, et la mère avait du mal à gérer seule cette famille composée de 5 enfants jeunes. Ainsi, le 9 mai 1944, Samuel, Joseph et Maurice arrivent à la maison maternelle du« Nid des bois », à Authon du Perche, près de Chartres, dans le département de l’Eure et Loir. Ils ne sont pas inscrits dans le registre de l’école dans le but probablement de les protéger en cachant leur identité juive.

Pourtant, le 31 mai, donc à peine trois semaines après leur arrivée dans cette maison, les Allemands y viennent et emmènent les trois frères et un de leurs camarades, d’origine juive aussi, Marcel Azouz, au camp de Drancy. Ils y restent tout le mois.Leur mère s’inquiète de leur sort. Une lettre de la directrice de l’école conservée par la famille essaie de la rassurer, tout en lui confirmant qu’ils sont internés à Drancy. La fiche du carnet de fouille de Samuel dit qu’il remet au chef de la police du camp la somme de 80 francs, puisque chaque interné devait remettre argent et objets de valeur à son arrivée au camp. Le 30 juin, ils sont conduits à la gare de Bobigny avec 1153 internés destinés à être déportés vers le centre de mise à mort d’Auschwitz-Birkenau. C’est le 76ème convoi de déportés juifs parti de Drancy.

De gauche à droite,Maurice, Joseph et Samuel Chicheportiche (Fonds privé)

Le voyage qui dure quatre jours, en plein été, dut être particulièrement éprouvant pour ces trois jeunes enfants seuls, perdus dans un wagon à bestiaux plombé où étaient entassée des dizaines de familles. Le 4 juillet, le convoi entre à l’intérieur du camp de Birkenau sur la « rampe d’Auschwitz » où a lieu la sélection. On sait que les enfants étaient gazés dès l’arrivée du convoi. Ce fut probablement leur cas puisque l’aîné, Samuel, n’avait pas 12 ans. Le témoignage conservé dans les archives, disant que Samuel et Joseph se seraient trouvés à l’usine Buna à Monowitz est invérifiable aujourd’hui. Samuel Joseph et Maurice font de toute façon partie des milliers d’enfants disparus assassinés à Auschwitz.

Chantal Dossin

Retour à la liste du convoi 76


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 72 / 2211031

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Convoi 76  Suivre la vie du site Liste et notices biographiques   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.14 + AHUNTSIC

Creative Commons License