Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Famille AZOULAY

dimanche 11 avril 2021

Famille AZOULAY : René, 49 ans, Simone, 45 ans et leurs deux enfants, Jacques,18 ans, Francine, 15 ans

Il s’agit d’une famille originaire d’Algérie. Composée de 4 membres, Simone, la mère, née Chemoul le 21 mai 1899 à Alger, René, appelé aussi Benjamin , Edmond le père, né le 1er décembre 1894 à Saint-Eugène, en Algérie. Ils ont deux enfants, Francine, née le 18 octobre 1929 à Alger, âgée de 15 ans, et Jacques, né le 5 décembre 1926 à Alger, âgé de 18 ans. Ils habitent rue Henri Duret dans le 16ème arrondissement de Paris. René est chemisier. Il a fait la grande guerre. En témoignent les médailles militaires qui lui ont été attribuées.

Ils sont arrêtés le 17 juin par le « Kommando » de Drancy qui procède à 18 arrestations ce jour-là dans le 15ème et le 16ème arrondissement. Ce « Kommando » est composé de trois internés viennois du camp de Drancy, Oskar Reich, et ses deux subordonnée, Vielfschtadt, dit Samson et Veschsler. Il réalise, sous la direction de deux SS des arrestations dans la capitale. Ils sont chargés de repérer tout Juif en liberté à Paris. Ils étaient visiblement bien informés sur la présence de familles juives dans ce quartier, et sur leurs adresses précisément. Ils se rendent directement à leur domicile rue Henri Duret chez la famille Azoulay mais aussi au 15 rue Barge et rue Barruel, deux rues voisines dans le 15ème et dans le 16ème arrondissement. Les personnes arrêtées sont conduites au camp le jour même, sans enregistrement de ces arrestations « sauvages ».

La famille Azoulay entre donc au camp de Drancy le 17 juin. La fiche de leur carnet de fouille dit qu’ils remettent au chef de la police du camp la somme de 861 francs, puisque chaque interné devait remettre argent et objets de valeur à son arrivée au camp. Quinze jours plus tard, le 30 juin, ils sont conduits à la gare de Bobigny avec 1153 internés destinés à être déportés vers le centre de mise à mort d’Auschwitz-Birkenau. C’est le 76ème convoi de déportés juifs parti de Drancy.

Le voyage qui dure quatre jours est insupportable du fait de la chaleur de l’été. Le 4 juillet, le convoi entre à l’intérieur du camp de Birkenau sur la « rampe d’Auschwitz » où a lieu la sélection. Les travaux de Serge Klarsfeld ont permis d’apprendre que 223 femmes sur 495 et 398 hommes sur 654 sont déclarés« aptes » (expression des nazis) pour le travail forcé. Ce sont généralement les plus jeunes. Le nombre de déportés choisis pour ce travail d’esclave, plus de la moitié, est beaucoup plus élevé que celui des transports précédents car les camps deviennent, la dernière année de la guerre, un vivier de travailleurs pour l’industrie de guerre.

Tous les membres de la famille Azoulay entrent au camp. Simone et Francine sont affectées au camp de femmes de Birkenau. Elles ont les matricules A-8516 et A-8517. René et Jacques entrent au camp d’Auschwitz III situé à une dizaine de kilomètres d’Auschwitz près du village de Monowitz. Y était installée l’usine surnommée « Buna », d’IG Farben-Industrie destinée à fabriquer du caoutchouc synthétique. Ils seront désormais désignés par leur matricule : A- 16564 et A-16565.

Le 23 août et le 26 septembre 1944 Jacques et René sont transférés avec un groupe d’hommes plutôt âgés du HKB (Haftlingkrankenbau, c’est-à-dire« l’infirmerie » des détenus) de Monowitz au HKB de Birkenau ( voir document ci-dessous). Un mois après l’arrivée du convoi, ils sont déjà très affaiblis par le régime du camp. On ne les a jamais revus après cette date. Ils sont probablement décédés à l’hôpital ou ont été gazés à Birkenau où se trouvaient les chambres à gaz.

Une fiche établie au camp concerne ou Simone ou Francine (le prénom n’est pas précisé) dont il est dit qu’elle entre au HKB de Birkenau le 10 octobre.
Épuisés par ces quelques mois de camp, aucun des quatre membres de cette famille n’a survécu.

Extrait de la liste de déportés de Monowitz transférés le 26 septembre 1944 au HKB de Birkenau (acte KL Auschwitz III t8-636)

Sources : DAVCC Caen AC21P 420101, Musée d’Auschwitz.

Chantal Dossin

Retour à la liste du convoi 76


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 131 / 2085942

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Convoi 76  Suivre la vie du site Liste et notices biographiques   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.14 + AHUNTSIC

Creative Commons License