Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

78e commémoration de l’assassinat de Georges Mandel

samedi 9 juillet 2022

Cérémonie en hommage à Georges Mandel.

Le 7 juillet, cérémonie en hommage à Georges Mandel, bord de l’ex-N7 près de Fontainebleau.

Une quarantaine de personnes ont répondu à l’invitation d’Eric Daubard (Souvenir français de Fontainebleau) pour assister à la cérémonie à la mémoire de Georges Mandel. C’est sur le lieu même de son assassinat le 7 juillet 1944 à 19h que se déroule ce temps mémoriel.

Plusieurs personnalités ont pris la parole, que ce soit Eric Daubard (évoquant la clairvoyance de Georges Mandel, homme politique majeur des années 1930) ou Maryvonne Braunschweig (lecture des deux lettres de Claude, 14 ans, fille de Georges Mandel, adressées le 24 juillet au Maréchal Pétain et à Pierre Laval) ou M. Mailles, sous-préfet de Fontainebleau.

dépôt de gerbe, Maryvonne B et Jean Lafaurie
Photo Vincent Kropf

Un dépôt de gerbe a été effectué notamment par le colonel Neureuther (commandant de la délégation allemande en France) ou par l’AFMD77 (Maryvonne et Jean Lafaurie, résistant-déporté, 99 ans). Après la Marseillaise et le Chant des Partisans, les personnalités dont Messieurs Naura (directeur de l’Onac), Thénard-Duvivier (inspecteur d’académie-adjoint), Mme Reynaud et M. Piesset (maires-adjoints de Fontainebleau et Avon) ont salué les 15 porte-drapeaux (dont Francis Devrainne pour l’AFMD77).

Wolfgang Kleinerz, gendre de Georges Mandel, Mme Veuve Marcel Wormser et son fils Guy Wormser avaient tenu à être présents. Rappelons que pendant plusieurs années, Marcel Wormser et son épouse ont toujours été présents à cette manifestation (dont en 2019 pour le 75e anniversaire de l’assassinat).

Marcel Wormser était président des Amis de Georges Clemenceau et comme il n’y avait plus de société des Amis de Georges Mandel, c’est l’association des Amis de Georges Clemenceau qui portait sa mémoire. Guy Wormser nous a informés hier qu’il prenait la suite de son père à la présidence des Amis de Georges Clemenceau (et par conséquent il prend en charge aussi la mémoire de Georges Mandel).

Rappel : en décembre 2019, Marcel Wormser a tenu une conférence : « Un tout premier résistant méconnu - Georges Mandel » au lycée Buffon à Paris qui a été publiée par le Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah. Vous pouvez vous procurer cette publication auprès de Maryvonne ou par bon de commande voir en PJ.

CR rédigé par Vincent Kropf (+ photos) et Maryvonne Braunschweig

Baba Diallo, chauffeur de Georges Mandel, déporté à Buchenwald
L’assassinat de Georges Mandel
Georges Mandel, un tout premier résistant méconnu

Avec la photo de la cellule dans laquelle Georges Mandel [1] a séjourné quelques mois en 1941 :
https://www.sudouest.fr/archives/portfolios/rester-confine-sans-s-ennuyer-en-images-on-vous-emmene-dans-les-pyrenees-visiter-le-fort-du-portalet-2994092.php?

[1Le vendredi 20 novembre 1942, à midi moins vingt, à la tête d’un convoi comportant cinq voitures et trois motocyclettes, un colonel SS et quelques soldats allemands et français quittèrent le Fort du Portalet avec Georges Mandel, Paul Raynaud et Baba Diallo.