Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Racismes et mensonges, appel à la vigilance.

Rappel sur la réalité du régime de Vichy vis à vis des Juifs
mercredi 29 septembre 2021

Les digues antiracistes, mises en place en 1945 par des résistants et les déportés, semblent rompues. Des esprits confus se laissent manipuler par des individus décomplexés.

  • Le 10 juillet 1940 une loi constitutionnelle, donne à Pétain le pouvoir de promulguer une nouvelle Constitution.

Seuls quatre-vingts parlementaires se sont opposés à cet acte de décès de la IIIe République.

Le polémiste récidiviste, qui se voit en de Gaulle ou Napoléon, doit reconnaitre que ses déclarations sur le régime de Vichy qui « a protégé les juifs français » sont des mensonges éhontés. Pétain aurait « sacrifié les juifs étrangers pour sauver les juifs français » alors que Pétain a mené une politique antisémite [1] et de collaboration pour livrer les juifs aux Allemands.

Laurent Joly explique que cet argument date de Vichy, de ses idéologues, de ses technocrates et de ses avocats. Une vieille rhétorique pour faire croire que Vichy a protégé les juifs français, une vieille rhétorique d’extrême-droite.

La France a pratiqué le recensement des juifs avant tout accord avec l’Allemagne nazie.

La grande majorité des juifs jugés les plus ‘’indésirables’’ par l’État français (les réfugiés des années 1930, ceux expulsés par l’Allemagne en 1940 etc.) ont été livrés aux nazis, au mépris de toute considération humaine.

Sans l’implication de Vichy les juifs n’auraient pas été livrés et déportés. Les Allemands n’avaient pas réclamé les enfants. 3000 enfants français avec des prénoms français ont été déportés grâce au zèle de Vichy.

"En persécutant dès 1940 les juifs nationaux, […] en ne tenant aucun compte de la nationalité française des enfants d’apatrides visés à l’été 1942, en tolérant d’emblée les violations des accords Bousquet-Oberg, puis en acceptant, à partir de janvier 1944, de rafler des juifs français, Vichy a été loin, en vérité, de mener une politique de sauvegarde ou de ‘’moindre mal’’. Cf. fiche de lecture de M G
« L’État contre les juifs » Laurent Joly

Marc Olivier BARUCH, « Le Conseil d’État sous Vichy », La Revue administrative, numéro spécial, 1998
Tal BRUTTMANN, Au Bureau des affaires juives. L’administration française et l’application de la législation antisémite (1940-1944), Paris, La Découverte, 2006
Laurent JOLY, Vichy dans la « Solution finale ». Histoire du commissariat général aux Questions juives (1941-1944), Paris, Grasset, 2006
Laurent JOLY, L’État contre les juifs, Vichy, les nazis et la persécution antisémite, Grasset, 2018
PAXTON Robert Owen, La France de Vichy, Seuil, 1973

https://www.mediapart.fr/journal/culture-idees/051021/une-tragedie-francaise-le-destin-de-l-editeur-jacques-schiffrin/

Dénonciations

Faire de l’histoire scientifique
https://www.lemonde.fr/idees/article/2021/11/11/comment-transmettre-l-histoire-de-la-resistance-sans-ses-temoins_6101697_3232.html

NM