Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Mantet, « dernier village de France » ; Mine de la Pinouse, P.O.

Maquis du Canigou, Pyrénées Orientales
samedi 30 octobre 2021

Les troupes allemandes entreprennent la destruction des maquis du Canigou, avec l’aide des francs-gardes de la Milice.

Diverses attaques contre les forces allemandes sont effectuées par les FTPF, les hommes du maquis « Henri-Barbusse » et les Espagnols de l’AGE (Agrupación de guerrilleros españoles), ainsi que ceux du groupe franc de René Horte et le « maquis 44 » de la résistance de Céret.

 Mantet, « dernier village de France »

Panneau explicatif à l’entrée du village de Mantet, F.Bellin

Entre avalanches et crues, au bout du monde, vers les Pyrénées, un coin isolé, Mantet est un lieu de passage. Une route existe seulement, depuis 1964.

En 1943, les Allemands construisent un poste frontière, la « Baraque des Allemands ».

Le 7 avril 1944, les habitants du village soupçonnés de ravitailler le maquis du Canigou sont chassés par les Allemands. Des maisons sont incendiées.
Les installations de la mine occupées par les maquisards sont détruites.

http://jrigoli.free.fr/Histoiredemantet
https://www.les-pyrenees-orientales.com/Villages/Mantet.php

Yves-Serge Salvat,Le Maquis Henri Barbusse de Valmanya dit aussi Le Maquis Henri Barbusse du Canigou, auto-édition, 1999

 Mine de la Pinouse

Le repaire La Pinosa du Maquis et des guérilleros espagnols

Village de la mine de Pinosa. F. Bellin

Les maquisards FTPF et AGE sont cantonnés dans les bâtiments de la mine de la Pinosa, commune de Valmanya, abandonnée en 1931. Elle est desservie par un chemin. Encore aujourd’hui, il n’y a pas de route.
Un capitaine français de l’AGE, est un ancien des Brigades internationales.

Les nazis détruisent les lieux lors de l’attaque du 2 août 1944, conduite par Nessim Eskenazi et un autre Français, agent allemand. Ils incendient les lieux.
La colonne allemande et les miliciens font leur jonction.

Julien Planchot, photo F. Bellin

La plaque commémorative de l’assassinat de Julien Panchot.
https://fusilles-40-44.maitron.fr/spip.php?article175987
Hommage à Julien Panchot dans le maquis des Francs-tireurs et Partisans (FTP) Henri Barbusse.

Louis Torcatis, catalan, instituteur, résistant, humaniste

https://www.les-pyrenees-orientales.com/Decouvrir/Histoire/Histoire-moderne.php

« Le village de Valmanya a été incendié et détruit. Les quatre habitants qui étaient restés chez eux furent assassinés. Un des chefs du maquis, blessé puis torturé, fut exécuté. Le corps d’un maquisard FTPF ne fut pas retrouvé. »
https://fusilles-40-44.maitron.fr/spip.php?article175987

Maquis et refuges en pays de Conflent

NM