Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 580
Maurice Arnoult, bottier, un Juste de Belleville - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Maurice Arnoult, bottier, un Juste de Belleville

Rencontre avec des élèves. Photos de Laurence Krongelb, 2007
samedi 9 mars 2019

Ce lundi 30 avril 2007, nous avons été reçus par Maurice Arnoult (1908-2010) et par Joël Krolik, enfant sauvé. Une personne pleine de vie, d’humanité, de charité et de valeurs universelles. Magie d’une rencontre, magie d’un homme. Un message de justice, de la langue du coeur.

Belleville fût le centre de la chaussure réalisée à la main pendant plus d’un siècle. Des juifs d’Europe centrale, Grecs, Arméniens, Italiens y trouvent ateliers et logements à bon marché.

Moi, Maurice, bottier à Belleville. Histoire d’une vie, Michel Bloit, éd. L’Harmattan

Maurice Arnoult, photo L. Krongelb

Maurice Arnoult, fait prisonnier, est libéré en 1941 de son Stalag à la suite de la mort de son épouse.

Maurice Arnoult dans son atelier

Les 16 et 17 juillet 1942, 6295 juifs sont arrêtés dans le XIX et XX arrondissement. Maurice va protéger et cacher plusieurs familles juives de son quartier menacées par les rafles.
La famille Krolik se réfugie chez une voisine. Mais quelques jours plus tard, la famille est arrêtée.
Maurice mettra en sûreté, à la campagne, chez ses parents à Savigny s/Orge, un enfant juif, Jöel Krolik, voisin de palier de son atelier de Belleville.

une rencontre bouleversante

Rencontre de Maurice avec Jöel Krolik, l’enfant sauvé

Maurice et Joël

Jöel Krolik, l’enfant sauvé

Joël Krolik

Jöel Krolik scrute la fenêtre de l’appartement de ses parents

https://entretiens.ina.fr/memoires-de-la-shoah/Krolik/joel-krolik/biographie
Témoignage de Jöel Krolik

L’Institut Yad Vashem de Jérusalem a décerné à Maurice et à ses parents (Paul et Fernande Arnoult) le diplôme et la médaille de "Justes parmi les nations".

Maurice Arnoult, à 99 ans, dans son atelier du 83 rue de Belleville, toujours à confectionner des chaussures et à transmettre son savoir à des jeunes.

Maurice Arnoult, bottier

Moi, Maurice, bottier à Belleville – Histoire d’une vie, Michel Bloit, Ed. L’Harmattan

L’école des bottiers de l’Atelier Maurice Arnoult
L’ Atelier de Maurice Arnoult, du 83 rue de Belleville a été transféré 8 rue des Gardes, Paris 18ème.

"L’association l’AMA a pour principal objectif de dispenser une formation consacrée à la fabrication artisanale de la chaussure femme. Par ailleurs elle tient pour essentiel de faire connaître et de faire vivre cet artisanat, aujourd’hui menacé."
adhésion
http://www.maurice-arnoult.fr/homepage.html

Récit à quatre mains, élèves et professeurs.