Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 564
Le questionnaire, Fragebogen, 1946-1948 - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Le questionnaire, Fragebogen, 1946-1948

Entnazifizierung-Epuration, dénazification
dimanche 24 février 2019

La dénazification doit sanctionner les nazis et démocratiser la société allemande.

La dénazification (Entnazifizierung) a été décidée à Potsdam, en juillet-août 1945. 1945 : il y a 8,5 millions de membres du parti national-socialiste (NSDAP) en Allemagne. 16 millions de questionnaires (Fragebogen) ont été distribués dans les 3 zones d’occupation occidentales. Exemple d’une jeune Allemande née en 1927 :


Aspirante du Parti national-socialiste, le 27 mars 1944.

1 mai 1937 : HJ sans charge, membre du BDM (Bund Deutscher Mädel)
Aucun discours ni publication

Ce questionnaire était nécessaire pour obtenir un visa à partir de la zone d’occupation française (ZOF) pour se rendre en Suisse.

En zone américaine, plus de 13 millions de personnes remplissent des questionnaires qui servent de base à l’épuration (judiciaire, administrative, professionnelle).
131 questions sont posées : Appartenance au NSDAP, SS, SA, et autres associations. Contrôle de la population, Fonctionnaires, camps d’internement,
Dossiers nominatifs d’épuration politique.

  • Pratiquement toutes les élites ont collaboré avec les nazis.
    La nécessité de remise en marche du pays, l’épuration est vite arrêtée.
    Les appareils judiciaire et diplomatique des Alliés de la partie ouest-allemande ont très vite réintégré les personnes compromises.
    Ces réintégrations sont rendues possibles par les généreuses lois d’amnistie et de réhabilitation adoptées précocement par les Alliés, puis complétées par la RFA, une loi d’amnistie votée en 1949, une seconde loi votée en 1954.
    Avec la guerre froide, réintégration des fonctionnaires et des militaires dans leurs droits (Cf. Kaiserreich de la République de Weimar).

Le régime est-allemand a également réutilisé des anciens cadres du régime nazi,
A l’Est, les communistes instrumentalisent l’épuration.
Les Soviétiques jugent d’anciens nazis accusés de crimes de guerre et de crimes contre l’humanité mais aussi des personnes accusées de sabotage, d’espionnage ou de subversion.

  • Le questionnaire sert à mesurer le degré de compromission (ex. des fonctionnaires) entre 1933 et 1945.
    Les niveaux de responsabilité : loi du 5 mars 1946
    Hauptschuldige (principaux coupables)
    Belastete (charges importantes)
    Minderbelastete (charges mineures)
    Mitläufer (suivistes)
    Entlastete (libérés, des prévenus sont nicht betroffen, « non concernés » par cette loi)
  • Persilschein et Mitläufer
    Persilschein  : certificats Persil, du nom de la marque de lessive, c’est à dire (souvent faux) certificats de dénazification qui blanchissent les nazis.
    Faux noms, fausses déclarations,
    Beaucoup sont qualifiés de suiveurs (Mitläufer), si bien que cette opération de dénazification est appelée "la fabrication de suiveurs" : Mitläuferfabrik : 54 % Mitläufer.

En 1970, on estime à 11 000 le nombre des Nazis condamnés par les tribunaux alliés et ouest-allemands (pour un Reich de 80 millions d’habitants en 1939).

  • Selon les zones d’occupation et les professions, l’épuration n’a pas été identique.
    « S’il faut choisir sa zone, c’est chez les Américains que cela fera le moins mal d’être allemand. » — Joseph Rovan, Histoire de l’Allemagne

Les Soviétiques, eux, attribuaient la victoire du nazisme en Allemagne aux structures de la société allemande, en particulier à la répartition du pouvoir économique au sein de la société : la punition était donc accessoire, la révolution sociale prioritaire. » — Alfred Grosser, L’Allemagne de notre temps

M. François-Poncet, Haut-commissaire de la République française en Allemagne :
https://www.diplomatie.gouv.fr/IMG/pdf/03-affairespolitiques.pdf
https://www.cairn.info/revue-allemagne-d-aujourd-hui-2014-2-page-43.htm
http://www.bpb.de/geschichte/nationalsozialismus/dossier-nationalsozialismus/39605/entnazifizierung-und-erziehung?p=all

Ernst von SALOMON, « Le Questionnaire » (Der Fragebogen), 1951.
Alfred GROSSER, L’Allemagne de notre temps, 1945-1978, Paris, Fayard, coll. « pluriel », 1978
Joseph ROVAN, Histoire de l’Allemagne, Paris, Éditions du Seuil, coll. « Points Histoire », 1998, 974 p.
Lutz NIETHAMMER, Die Mitläuferfabrik : Die Entnazifizierung am Beispiel Bayerns, Bonn, Dietz, 1982.

La France et la dénazification de l’Allemagne après 1945 », Colloque mars 2018
https://calenda.org/433362