Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Les maquis en France

Exploitation des milieux géographiques
vendredi 18 décembre 2020

Les zones montagneuses sont des lieux stratégiques qui peuvent se transformer en piège pour les résistants.

Les principaux maquis se sont installés dans des zones montagneuses, des reliefs boisés, ouverts sur l’extérieur pour assurer le ravitaillement et disposer de possibilité de replis en cas de décrochage, lieux propices aux embuscades.

Les Glières et le Vercors, à valeur défensive
les Vosges, le Jura, le Massif Central, l’Auvergne, le Sud-Est...

D’une part des petits maquis, des petits groupes de maquisards, dispersés, qui effectuent des sabotages, des embuscades et se replient, avec l’appui de la population locale.
D’autre part, des lieux de regroupement de jeunes refusant le STO (16 février 1943), mal instruits, pas entraînés, pas armés. Ils doivent être intégrés dans l’armée de libération.

Ces maquis peuvent être des pièges. Ils ont pour ennemis les forces de Vichy et les forces nazies. Ils ne sont pas équipés pour des batailles classiques face à la Wehrmacht.

  • Des tactiques opposées entre les maquisards et les militaires : dispersion ou regroupement, lutte clandestine ou lutte ouverte ? repli ou bataille ? la politique s’en mêle : oppositions entre FTP communistes et l’AS (l’Armée secrète) gaulliste.

Un but : la libération de la France.

Certains chefs ont parlé d’abandon de la part de Londres et d’Alger, attendant en vain des parachutages d’armes.

Les grands maquis à valeur défensive, sont loin des zones de débarquement, pas en liaison avec la stratégie des alliés.
Mais ils ont soulagé les armées alliées, en fixant des troupes ennemies dans les régions de maquis.
Ces résistants ont fait preuve de courage.

Les Glières

Attaque du plateau, le 27 mars 1944
La Résistance au plateau des Glières

http://alain.cerri.free.fr/index31.html

Le Vercors

un maquis forteresse
La bataille du Vercors, le soutien aérien ne vient pas. Les Allemands ont les planeurs.
La population civile est victime de représailles.
La Résistance au plateau des Glières

Le Mont Mouchet

En Auvergne, dans des reliefs boisés, des étrangers antifascistes, des jeunes du STO, AS, FTP, ORA
A l’origine, des guérilleros au milieu des bois, harcèlement-éparpillement, puis évoluent vers un mode militaire, mais n’ont pas d’armement.
Les Allemands attaquent le 10 juin 1944, l’ordre de la dispersion est donné, désarroi des résistants.

Cf. Historiens-Géographes n°436, septembre-octobre 2016, "Les Grands Maquis", p37-44

Les Maquis dans les monts de Lacaune, Tarn.
La résistance juive

Limousin
Henri Nanot, Georges Guingouin, des Résistants méconnus

Brigade RAC
http://resistancefrancaise.blogspot.com/2011/03/photos-of-brigade-rac-1944.html

http://resistancefrancaise.blogspot.com/2018/03/avaiteurs-anglais-recuillis-par-la.html
à suivre

NM


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 17 / 2872871

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ressources pédagogiques  Suivre la vie du site Rubriques et articles  Suivre la vie du site Résistance au nazisme  Suivre la vie du site Les Maquis   ?

Site réalisé avec SPIP 3.2.19 + AHUNTSIC

Creative Commons License