Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 378
Adela Korn et Yvan Germain Poukens, résistants en Belgique - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d'Auschwitz]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d’Auschwitz

Adela Korn et Yvan Germain Poukens, résistants en Belgique

des pierres pour se souvenir
jeudi 16 mars 2017

Des Stolpersteine ont été posés en Allemagne, Autriche, Hongrie, Pays-Bas, Italie et en Belgique, des pavés de mémoire en souvenir des victimes du nazisme.

Ces pavés de mémoire visent à honorer toutes les victimes du nazisme.

Adela Korn et Maurice Yvan Poukens ont habité la même maison 1 rue Alphonse Hottat à Ixelles (Bruxelles), à des moment différents de la guerre, sans se croiser. Tous les deux, résistants, ont été arrêtés, déportés et sont revenus.

  • Adela Korn
    Née en 1909 à Cracovie, membre des Partisans armés, arrêtée le 9/7/43, a été conduite à la Gestapo rue Louise, détenue à la prison Saint Gilles, déportée à Auschwitz le 27 février 1944, puis évacuée dans le camp de Ravensbrück en 1945. Rescapée.
Adela Korn
Photo Annie Lalé

Adèle (Christine) Korn-Szerman, était dans les PA : partisans armés. Les jeunes des Partisans armés de Belgique venaient pour la plupart de Pologne, Hongrie et Roumanie.

  • Yvan Germain Poukens
    Yvan Germain Poukens
    Photo Annie Lalé

    Sur le pavé de mémoire :
    Ici habitait Yvan Germain Poukens. Né en 1923, Résistant, arrêté en juillet 1942
    prison Saint-Gilles, déporté "Nacht und Nebel" à Essen, Vechta Kaisheim, Dachau. Libéré.

Yvan Germain Poukens, membre du réseau Beaver Baton, a été arrêté à 19 ans. Il a été détenu 12 mois à la prison Saint-Gilles, puis a été déporté dans les camps de concentration en Allemagne.
Sa fille, Thérèse Jacobs Poukens, ayant remarqué le pavé de mémoire au nom d’Adela Korn devant la maison 1 rue Alphonse Hottat où avait été arrêté son père, a demandé que la mémoire de son père résistant soit mentionnée au côté de celle de la victime des persécutions raciales.

Médiagraphie

Partisans armés Juifs, 38 témoignages, Bruxelles, édité par « Les Enfants des Partisans juifs de Belgique », 1991, préface de Marek Halter.
Les enfants de partisans :
http://www.getuigen.be/Getuigenis/3den/enfants-partisans-juifs/tkst.htm#Weissblum

Paul HALTER, numéro 151.610. D’un camp à l’autre, Labor, 2004
Maxime STEINBERG, L’étoile et le fusil - La Traque des Juifs , éd. Vie ouvrière, 3 t., 1986.

"La Résistance et la Déportation des Juifs en Belgique occupée", conférence de Maxime Steinberg, Cercle d’étude :
Résistance, Internement et Déportation dans le Commandement militaire allemand de la Belgique occupée au Nord de la France

  • La résistance belge :
    http://www.cometeline.org/cometresist.htm
    Réseau "Beaver-Baton" (Monami), service de renseignements, cf. :
    COLLECTIF, Les résistants belges au combat : Témoignages, Paris-Bruxelles, éditions Jourdan, coll. « 39-45, Carnets de Guerre », 2013, 335 p.

Attaque en avril 1943 du vingtième convoi de déportation, qui transportait principalement des Juifs de la caserne Dossin de Malines à destination d’Auschwitz :
Simon, le petit évadé - l’enfant du 20e convoi , de Simon Gronowski, éditions Luc Pire, 2005
http://www.cercleshoah.org/spip.php?article114
Last Best Hope, film de David Grosvenor, Mat Hames, Ramona Kelly et Walter Verstraeten, 2006
Les Partisans armés  :
http://www.cegesoma.be/docs/Invent/AA_1032_VAN_BRUSSEL_MIC_54.pdf

Pavés de Mémoire à Bruxelles

On trouve la présence de juifs en Belgique au XIII e siècle.
Les juifs se retrouvent le long de l’axe commercial Bruges-Cologne.
(ex. rue des juifs, escalier des juifs… )
Lors des Croisades et des pogroms, des juifs de la vallée du Rhin sont venus se réfugier à Bruxelles.
https://www.cairn.info/revue-le-moyen-age-2001-2-page-283.htm

(Herszel et Ruchla Butersznik), leur fille (Esther, épouse Tuchsznajder)
Herszel, Ruchla et Esther (et son enfant de 3 ans, Salomon) ont été assasinés à Auschwitz (convoi 14, octobre 1942).
http://pallas.cegesoma.be/pls/opac/opac.search?lan=n&seop=6&sele=51&sepa=2&doty=&sest=juifs--expositions--bruxelles+(belgique)&chna=&senu=101437&rqdb=1&dbnu=1
Ils ont émigré de Bendzin (Pologne) à Bruxelles en 1930. Ils habitaient rue du Lombard, Bruxelles.

La famille Preszow était au 57 rue des Lombards.


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 101 / 900676

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Témoignages  Suivre la vie du site Hommages   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License