Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 378
Libération du territoire et retour à la République (analyse du sujet) - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah

Libération du territoire et retour à la République (analyse du sujet)

Analyse des termes du sujet du CNRD 2014
jeudi 1er août 2013

Pistes de réflexion à partir des termes du sujet pour aborder le sujet du concours de la résistance et de la déportation 2014 « Libération du territoire et retour à la République »
Cf.aussi La libération du territoire et le retour à la République

Analyse des termes du sujet

il faut bien sûr pour chaque sous-thème rappeler la situation en 1943, 1944, 1945 : le sujet ne présente pas de bornes chronologiques ; le premier département métropolitain libéré est la Corse à l’automne 1943. Paris est libéré en août 1944. Les dernières sorties de camps d’internement pour les Tsiganes eurent lieu en 1946 ; les dernières contraintes économiques – tickets de rationnement – s’achèvent en 1947.

Pour cerner chaque sous-thème, il est très efficace de se demander qui est concerné, de quoi on parle, quand et où cela se déroule, comment cela s’est passé, quelles en sont les causes (pourquoi ?), quelles en sont les conséquences (= les 5 « W » des journalistes).

 Libération

synonymes = élargissement, délivrance, affranchissement, émancipation, démobilisation

1. fin de l’occupation militaire (allemande et italienne) = combats armés entre les forces en présence (Alliés + FFI + FFL face aux armées allemandes voire italiennes + organisations de répression allemandes et vichyssoises)
2. être libéré c’est ne plus subir la répression politique :
* arrestation, enfermement, torture, exécution ou déportation des résistants ; démembrements de certains maquis
* enfermement dans des camps d’internement d’otages, d’ « indésirables » de toutes sortes
3. être libéré c’est ne plus subir les déportations pour raison « raciale »
4. être libéré c’est ne plus subir la terreur : exécutions arbitraires = assassinats politiques (par la Milice entre autres), massacres de civils
5. être libéré c’est ne plus être soumis aux contraintes quotidiennes : rationnement, couvre-feu, censure ...
6. c’est donc exprimer une joie, un enthousiasme, un appétit de vivre, de consommer, de s’exprimer, de s’amuser ...

 Territoire

synonymes = nation, pays, espace qu’on s’attribue

1. après novembre 1942, l’hexagone continental et ses différentes zones (= statuts administratifs, politiques ; notions d’Etat français « libre » et d’occupations allemande et italienne + l’Alsace et une partie de la Lorraine qui sont annexées au Reich ) ;
débarquements le 6 juin 1944 et le 15 août 1944 = reflux progressif des troupes allemandes de la Normandie vers l’Alsace et de la Provence vers l’Alsace
2. la Corse qu’il faut considérer à part du fait de sa spécificité quant à sa libération
3. l’Empire : colonies + protectorats + territoires sous mandats SDN ;
le cas de l’Afrique du Nord (débarquement de novembre 1942 ; guerre de Tunisie ; libération à la mi-1943)

 retour

synonymes = réapparition, recommencement, renaissance, renouveau, renouvellement, reprise, réveil

1. en quoi la situation en 1944-1945 reprend-elle à l’identique celle de 1939 ? quelles sont les permanences entre Vichy et la période qui suit Vichy ?
2. À l’inverse, dans quelle mesure met-on en place des cadres totalement nouveaux ?
3. Si le sujet utilise « retour » pour les principes, valeurs, partis et institutions politiques, on peut se poser la question du retour à « avant » dans tous les autres domaines : économique, social, sociétal, culturel ...
Il est donc intéressant de voir quelles sont les innovations dans la France de 1944-45 : droits pour les femmes, formes artistiques (musique, peinture ...), mode, modèles extérieurs (États-Unis, URSS)

 république

dans l’acception française, système politique reposant sur le suffrage universel et la représentativité d’un Parlement élu, la séparation des pouvoirs (législatif, exécutif, judiciaire), l’état de droit et l’existence de partis politiques assurant la pluralité
1. Le Régime de Vichy, bien que légalement mis en place est illégitime. Il faut donc restaurer la légalité républicaine = abrogation d’une partie des « lois » de Vichy (jamais votées par un parlement).
Fuite des hommes de Vichy en Allemagne.
Le débat a longtemps été de savoir si le Régime de Vichy et la Révolution Nationale sont une parenthèse ou s’ils ont permis la continuité de la France
2. Le personnel administratif (policiers, gendarmes, magistrats, hauts fonctionnaires des ministères ...), reste en grande partie le même avant, pendant, après la guerre.
Les partis et syndicats sont pour certains ceux d’avant guerre mais des forces nouvelles sont apparues à la Libération (dont bien sûr les gaullistes).
3. la Troisième République ayant failli et s’étant sabordée, il semble à la très grande majorité des décideurs indispensable de renouveler les institutions mises en place entre 1870 et 1940 : gouvernement provisoire (décisions par décrets du pouvoir exécutif) puis Quatrième République.
4. le CNR a défini dans son programme les bases politiques, économiques et sociales de la France : il refuse un retour à la situation d’avant 1939 et veut mettre en oeuvre de profondes réformes.
5. la République rétablie, elle doit gérer les personnes dont la situation est directement liée à la guerre :
* les résistants : analyses et propagandes des gaullistes et des communistes
* le personnel de Vichy et les collaborateurs : épuration sauvage et épuration légale
* les victimes de la guerre et du nazisme : glorification, indemnisations, oubli selon les victimes (prisonniers de guerre, déportés, STO, aryanisés et spoliés, orphelins, victimes de bombardements, de destructions ...)
* les prisonniers de guerre allemands
http://www.franceinter.fr/emission-la-marche-de-l-histoire-les-prisonniers-de-guerre-allemands-en-france-1944-1948
* les colonisés qui espèrent eux-aussi bénéficier des libertés publiques et des droits de l’homme rétablis du fait de leur participation à la libération du territoire ; manifestations – ex : Sétif et proclamations d’indépendance – ex : Indochine/Viet-Nam

octobre 2013


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 3011 / 967341

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Ressources pédagogiques  Suivre la vie du site CNRD  Suivre la vie du site CNRD 2014 Libération du territoire   ?

Site réalisé avec SPIP 3.1.6 + AHUNTSIC

Creative Commons License