Warning: file_get_contents(/proc/loadavg) [function.file-get-contents]: failed to open stream: Permission denied in /home/www/cercleshoah/www/config/ecran_securite.php on line 302
Chronique de la source rouge, Berthe Burko-Falcman - [Cercle d'étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d'Auschwitz]
Cercle d’étude de la Déportation et de la Shoah - Amicale d’Auschwitz

Chronique de la source rouge, Berthe Burko-Falcman

compte rendu par Marie Paule Hervieu
lundi 4 octobre 2010

Berthe Burko-Falcman est une ancienne institutrice, ancienne professeure de lettres, devenue écrivaine. Elle témoigne de son histoire d’enfant cachée, fille d’un père déporté en 1942, réfugiée à Lacaune dans le Tarn.

Chronique de la source rouge est un roman publié par Calmann-Lévy, en 1984, puis par l’École des Loisirs en 1999.

Très remarquablement écrit, ce livre est l’histoire d’une communauté villageoise, dans le Tarn, vue par les yeux d’un petit garçon orphelin, Poupou, dont la vie est bouleversée par l’arrivée d’une petite fille juive, Rébecca Guterman, « Rifkèlè », avec laquelle il va vivre du début décembre 1942 jusqu’à la fin de la guerre.
Voir la liste des assignés à Lacaune :
http://ajl.celeonet.fr/docs/assigneslacaune.pdf
Quant aux maquis du Tarn, à composante juive, évoqués dans le livre, et à la Libération, le 25 août 1944, elle les vit, comme une fraction de la population locale : peur de la prise d’otages, puis l’allégresse, le jazz, l’exaltation patriotique (les nattes tressées avec des rubans tricolores) mais aussi la perte irréparable du père, les femmes tondues...

Une des analyses les plus remarquables du livre est la réflexion, bien comprise par les enfants sur les identités multiples de chacun(e), autant choisies que subies : ainsi Rébecca, prénom biblique, surnommée Rifkèlè, prend l’identité d’une enfant morte, Viviane Peyrac, la petite fille de sa logeuse. Poupou s’appelle Joseph Gros, mais elle le confond, de façon volontaire, avec le petit-fils mort de sa première nourrice, Joseph Meynard. La grand-tante de Poupou, est simultanément appelée Mme Calas, Mère supérieure ou Sœur Ste Odile. Autre caractère remarquable, la capacité qu’a l’auteure (et le témoin) de s’exprimer dans un langage historique et poétique, avec des références sensibles à l’univers mental des enfants, sans rien abandonner sur le fond : ainsi par exemple l’analyse de la complexité des rapports humains entre les familles paysannes, et les réfugiés juifs, qui ne sont pas dénoncés mais protégés, sans être pour autant intégrés et restent d’étranges étrangers.

BURKO-FALCMAN Berthe, Chronique de la source rouge, Calmann-Lévy, 1984, 205 p.
BURKO-FALCMAN Berthe, L’enfant caché, Seuil-jeunesse, 1997, 192 p.
BURKO-FALCMAN Berthe, Un prénom républicain, Seuil, 2007, 297 p.
Cf. Un prénom républicain Berthe Burko-Falcman


Accueil | Contact | Plan du site | | Statistiques du site | Visiteurs : 454 / 318151

Suivre la vie du site fr  Suivre la vie du site Témoignages  Suivre la vie du site Lectures de livres de témoins   ?

Site réalisé avec SPIP 3.0.17 + AHUNTSIC

Creative Commons License